Beren & Lúthien : le fanfilm

Quand on parle de fanfilms autour de l’univers de Tolkien, les connaisseurs pensent immédiatement à The Hunt for Gollum ou Born of Hope, les autres productions étant de moins bonne qualité voire franchement mauvaises.
Lorsqu’un certain Franck Gimenez nous a contacté pour nous soumettre son projet et connaître notre ressenti dessus, je me suis vivement rué sur sa vidéo et, autant vous le dire tout de suite, j’ai été agréablement surpris. J’ai me suis dit qu’un travail de cette qualité méritait d’être mis en avant et partagé avec les amoureux de J.R.R. Tolkien et de son monde.

Comme le titre de l’article l’indique, ce long-métrage traite de la rencontre entre un Homme Beren, fils de Barahir et l’Elfe Lúthien, fille d’Elwë Singollo dit Elu Thingol roi des Sindar.

Si pour certains le nom de Barahir ne vous semble pas inconnu, cela est certainement dû fait que vous l’avez déjà entendu associé au nom de l’anneau que porte Aragorn dans le Seigneur des Anneaux : le fameux anneau de Barahir, transmis dans cette Maison de père en fils.

barahir-3
Comme je l’ai dit plus haut, Lúthien est la fille de Thingol, roi des Sindar, dont les dignes représentants à l’époque du Seigneur des Anneaux et du Hobbit sont Thranduil, roi de Mirkwood, et son fils Legolas.

Picture11
orlando-bloom-legolas-10363159omyzg
À noter que l’histoire de Beren et Lúthien est évoquée dans La Communauté de l’Anneau par le biais d’une chanson fredonnée par Aragorn : le lai de Lúthien (à partir de 26 secondes à peu près).

Enfin sachez qu’Elrond, Arwen et Aragorn descendent en droite ligne de ce couple de légende.

Après cette longue digression, recentrons-nous un peu sur le projet. Notre réalisateur amateur, mais non moins talentueux, originaire de Saint-Étienne a créé sa propre structure en 2012, Confuse the Cat Production et a déjà à son actif trois court-métrages.

Comme il le dit lui-même dans son dossier de presse, il a eu la sagesse de s’attaquer à une partie de l’histoire du Silmarillion plutôt qu’au Seigneur des Anneaux et ce dans le but avoué de ne pas souffrir  de la comparaison avec l’adaptation de Peter Jackson. Choix d’autant plus judicieux étant donné que nous ne sommes pas près de voir le Silmarillion adapté à l’écran.

Sans plus attendre, voici le fameux court-métrage :

Voici ma critique détaillée de cette vidéo :

Points positifs :

– Très bonne photographie et gestion de la colorimétrie
– Beaux costumes
– Très bon choix des décors naturels
– Effets spéciaux assez réussis
– L’acteur qui incarne Beren est plutôt charismatique
– Angles de caméra bien trouvés et très dynamiques par moments

Points négatifs :

– Le jeu des acteurs, ou plutôt leur diction, est perfectible (oui je sais, il s’agit d’amateurs)
– Les chorégraphies de combat manquent un peu de dynamisme
– Les costumes (notamment les masques) des Orcs/Gobelins sont assez inégaux

Certes ce film n’est pas exempt de défauts mais il faut rappeler qu’il s’agit d’une production amateur et (cocorico !) française de surcroît. Ne boudons pas notre plaisir, les réalisations cinématographiques autour de la Terre du Milieu sont trop peu nombreuses et souvent de qualité médiocre. Celle-ci se situe plutôt dans le haut du panier.

Si ce projet vous a plu, n’hésitez pas à aimer la page Facebook de Confuse the Cat Production. De plus, Franck se tient à votre entière disposition pour répondre à vos questions et autres commentaires.

À vos claviers !

Bookmarquez le permalien.
  • Xav

    c’est sur qu’après avoir vu born of hope, c’est dur de refaire un bon film amateur mais bien joué quand même, dommage qu’i ln’y est pas eu plus de moyen l’histoire est courte !!!!
    Bravo !

  • Peter Jackson

    Enfin une introduction digne de ce nom à mes 2 trilogies.

    • David

      Peter Jackson c’est bien vous ? Vous tombez bien, j’ai des millions de question à vous poser sur l’intrigue. 😀

  • Franck

    Effectivement, notre budget est ridicule comparé à celui de Born of Hope, mais l’idée de relancer un projet avec des moyens plus conséquent est séduisante. Et l’histoire de Beren & Lùthien passionnante, alors pourquoi pas.

    • David

      A propos de budget, à combien s’élevait-il au total (si ce n’est pas indiscret bien sûr) ? Combien de personnes ont travaillé sur le projet ?

      • Franck

        J’ai pas le budget précis, les plus grosses dépenses allant aux armes que j’ai du acheté, mais on est quelque part vers 500 €.
        Niveau humain on peut compter une vingtaine de figurants, une dizaine de petites mains qui ont aidé à la confection des costumes/accessoires etc…. Une demi douzaine à la technique (en englobant tout). Donc au total on doit arriver vers une cinquantaine de personnes impliquées.

  • Loinvoyante

    Un travail de passionnés, ça saute tout de suite aux yeux.
    Le résultat est vraiment bluffant quant à la prise de risque pour adapter un chapitre du Silmarillion.
    J’ai tout de suite accroché à l’introduction et je trouve que la voix-off de Lùthien qui conte l’histoire tout en rime est un beau clin d’oeil aux écrits de Tolkien.
    De mon point de vue : la qualité des images est plutôt saisissante, j’ai apprécié les prises de vue, les costumes et les lieux de tournage (j’imagine que ça ne doit pas être évident de tourner dans un décor naturel).
    J’ai coincé au niveau des dialogues, j’ai l’impression que ça manque de « vie », de sentiments, d’énergie. Les combats ne m’ont pas particulièrement déplu, sauf peut-être celui de Lùthien, et sinon j’aurai bien vu quelques jeux de regards entre Lùthien et Beren lors de leur rencontre.
    Ces quelques points n’enlèvent finalement rien au fait que ce film donne envie de voir les prochaines productions de ces passionnés, ils ont ouvert une porte qui appelle à être franchie 😀
    Bravo à eux !
    Et merci pour le lien !

  • Le Nain

    La musique est très bonne !

  • kytaro

    Super !! je le regarde de suite, bravo d’avance rien que pour le principe =)

  • Olorin

    Alors, alors ! Après avoir vu Hunt for Gollum et Born of Hope, j’étais curieux de voir le nouveau fanfilm (de qualité) qu’on avait à nous offrir !
    D’abord, bien joué. Tout récit qui touche au Silmarillon est très délicat à exploiter, car il faut en expliquer le contexte, les enjeux, et ce sont souvent des récits qui en complètent d’autres. Tu as su ici t’en affranchir, et avec de bonnes idées à la clé. Ensuite, bien que niveau maquillage ce soit inégal, c’est dans l’ensemble (très) bon, et surtout on a une bonne utilisation des costumes (les casques, c’est tout con, mais faut y penser !). Idem niveau détails, épées, capes, bague de Barahir, tout ça marche très bien.

    En revanche, si je puis donner deux-trois conseils, moi qui débute aussi dans la réalisation, je trouve qu’il n’y a pas assez, voir presque pas, de gros plans. Et c’est essentiel les gros plans ! Et là je ne parle pas de ceux sur les objets, mais surtout sur les visages. Le gros plan véhicule les émotions et permet au spectateur de se rapprocher des personnages. Par exemple, lors de la confrontation Beren/Luthien, il y a un manque cruel de ce genre de procédés.

    Après, le récit marche plutôt bien, même si la voix off est peut-être un peu trop utilisée (à l’écriture du scénario je suis certain que certaines choses, comme la seconde voix off, auraient put être éclipsées pour quelque chose de plus « visuel », et qui ferait plus réfléchir le spectateur). Après, je trouve aussi que c’est un chouilla « trop » écrit au niveau des dialogues, les pauvres acteurs en ont tant à dire qu’ils récitent forcément leurs textes de façon trop voyantes, et surtout le spectateur lambda a du mal à se familiariser avec des personnages trop éloigné d’eux. Phrases plus courtes, plus de punch !

    Après, mais c’est mon âme de rêveur, j’aurais tant aimé voir Luthien danser. Mais ça, c’est du chipotage, ça ne compte pas 😛 !

    En conclusion, bon court-métrage, mais qui aurait peut-être mérité un chouilla plus de travail au découpage technique :). Félicitations, tu as du talent, et j’espère le revoir encore mieux exploité d’ici là !

    • Franck

      Merci beaucoup pour cette avis très complet et observateur, effectivement j’ai beaucoup de mal avec les gros plans, l’habitude aussi de tourner avec des acteurs pas forcement pro et les expressions du visage sont quelque chose de toujours difficile à capter.
      Je suis généralement pas un grand fan de voix off, mais dans le cadre d’un récit aussi complexe et insérer dans une univers aussi vaste j’ai pas eu beaucoup le choix, ensuite j’avoue que je m’en sers aussi de raccourci scénaristique pour justifier les ellipses temporelles.
      La tournure un peu théâtrale des dialogues est une volonté, tout comme la poésie de la voix off, c’était une prise de risque et j’avoue que j’ai eu peur jusqu’au montage que tout cela sonne faux. Mais ça participe de mon point de vue à la création d’un univers lointain et merveilleux.
      Et oui avec plus de temps, plus de recul, y a effectivement plein de choses que j’aurais pu corriger. Et tout ça le sera pour la suite ^^.
      Encore merci pour cette critique constructive (une denrée rare).

  • Olorin

    La position pour les dialogues se défend largement, c’est une bonne note d’intention ;).
    Et avec plaisir, entre passionnés il faut s’entre-aider ;).

  • Pingback: « Storm over Gondolin » : un projet de fanfilm prometteur |()