Critique à chaud Le Hobbit : un voyage inattendu : troisième salve.

Cinéma :Kinepolis Thionville/ Gaumont Amnéville

Format : 3D 48fps/3D 24fps

Note : 4/5 

Qu’on l’attende depuis neuf ans (tout de suite après la sortie du Retour du Roi), cinq ans (lancement de la pré-production avec, à l’époque, Guillermo Del Toro aux commandes), un an et neuf mois (lancement officiel du tournage avec Peter Jackson) ou moins, nous étions tous impatients de découvrir le premier épisode du Hobbit.

Alors que vaut cette adaptation de Peter Jackson ? Est-ce un chef-d’œuvre magistral ou au contraire une grosse déception ?

Ce qui est sûr c’est que le réalisateur néo-zélandais n’a pas choisi la facilité en adaptant ce roman. Cette trilogie revêt trois enjeux majeurs : tout d’abord plaire aux fans du livre (ce qui était déjà le cas pour Le Seigneur des Anneaux), ensuite satisfaire les fans de la première trilogie (et là c’est nouveau) et enfin, convaincre les spectateurs et les propriétaires de salles de cinéma de la pertinence de la 3D HFR (ou 48 fps/ips).

Pour ma part, je prévois de voir le film dans trois versions : 3D 48 fps VF, 3D 24 fps VF et 2D VOST et ce pour vous donner l’avis le plus exhaustif possible techniquement parlant. A l’heure où je rédige cette critique j’ai déjà testé les deux premiers formats.

Entrons à présent dans le vif du sujet !

Première séance : un sentiment des plus mitigés

Au sortir de mon premier visionnage du film, mon avis était plutôt mitigé voire négatif. Cette déception provenait en grande partie du format (3D HFR). De nombreuses critiques émises suite à la diffusion d’un extrait de dix minutes du Hobbit lors de la Cinema-con en avril dernier se sont vérifiées.
Alors oui, la 3D est vraiment bluffante, très immersive avec des effets de profondeur et de jaillissement tout simplement renversants. Comme promis l’image est beaucoup plus lumineuse et les désagréments causés par la 3D 24 fps disparaissent.
Où est donc le problème me direz-vous ? Eh bien ce dernier vient principalement de l’image en elle-même, beaucoup trop lisse, beaucoup trop propre, si bien que l’on a plus l’impression de se trouver devant un film mais plutôt devant un reportage voire devant un épisode des Feux de l’amour (le fameux effet telenovela). Pire que tout, certains décors, ressemblent vraiment à des décors… la magie du cinéma disparaît.
Je pense que cette sensation est due en grande partie à la définition d’image. On passe d’une résolution de deux millions de pixels à une résolution de cinq millions de pixels. Une image certes deux fois et demie plus précise mais qui amplifie aussi deux fois et demie les  « défauts ».
Malheureusement, je n’ai pas réussi à m’habituer à cette qualité d’image et ce n’est pas faute d’avoir essayé… du coup je me suis un peu trop focalisé sur ce défaut et cela a eu pour résultat de gâcher ma séance.
Je pense cependant que les artisans du cinéma sont sur la bonne voie concernant la 3D. Il faudrait, selon moi, trouver un compromis : à savoir conserver le tournage en 48 images/seconde tout en diminuant la résolution ou peut-être appliquer un filtre redonnant du grain à l’image. Reste à savoir si le côté immersif de ce nouveau procédé est dû à la vitesse ou à la résolution d’image… peut-être aux deux.

Autre effet étrange dû à la projection en 3D HFR, l’image subit par moment des accélérations quelque peu déstabilisantes. J’ignore à l’heure actuelle s’il s’agit d’un problème ponctuel et/ou localisé ou si d’autres personnes ont constaté cette même anomalie.

Continuons avec les défauts : lors du tournage du film, Peter Jackson et Philippa Boyens avaient annoncé avoir été des plus fidèles au livre… publicité mensongère si vous voulez mon avis.
Ainsi on se retrouve avec des ajouts et des scènes modifiées par rapport à l’original, certaines bien senties d’autres beaucoup moins.

Attention spoiler !

——————————————————————————————————————————————
Au rang des réussites, citons la traque de la Compagnie par Azog et ses chasseurs Wargs s’inscrivant en filigrane tout au long du film et ajoutant une certaine tension à l’aventure.
Autre changement appréciable : alors que Bilbo dans le roman acquiert son statut de héros en s’illustrant lors de la scène des araignées, soit relativement tard dans l’aventure, dans la version cinématographique du Hobbit, le personnage se rend utile à de nombreuses reprises et beaucoup plus tôt.

Par exemple, lors de la scène des Trolls, ce n’est plus Gandalf mais Bilbo qui gagne du temps jusqu’au lever du jour. A la fin du film il va même jusqu’à s’interposer entre Thorin mal en point et un Orc.

Au rang des déceptions, citons la Bataille d’Azanulbizar. Certes nous savions depuis quelques temps déjà qu’Azog n’y trouvait pas la mort et le choix peut se révéler judicieux si tant est que le personnage vienne s’ajouter, voire remplacer son fils à la Bataille des Cinq Armées.
En revanche, le fait que Thror y participe est un énorme contre-sens, puisque cette guerre a lieu justement car le Nain a été décapité et sa dépouille profanée par Azog aux portes de la Moria, son fils fou de rage décidant alors de mener une vendetta contre l’Orc et ses sbires.
Quant à Thrain, il passe du statut d’instigateur de la guerre entre les Nains et les Orcs à celui d’énorme pleutre qui fuit le champs de bataille à la mort de son père, une attitude complètement indigne d’un Roi et qui ne colle pas du tout avec le tempérament impulsif, fier et téméraire des Nains.

Bref, un véritable sacrilège !

Toujours au registre des défauts, certains passages avec Radagast sont tout bonnement ridicules.
Je pense notamment à une scène ou l’Istar extrait le mal du corps de son hérisson, Sébastien (hum… pas très Terre du Milieu tout ça) et rentre dans une sorte de transe surjouée voire limite caricaturale à mon goût.
Il en va de même lors la course poursuite avec les Wargs qui semble être un remake de Benny Hill tant son rythme semble anormalement accéléré. Mais aussi les lapins qui parlent (« vite ! vite ! ») et le passage où le Mage Brun consommant du vieux Toby semble être dans un trip sous acides.

——————————————————————————————————————————————

Fin du spoiler !


Deuxième séance : me voilà enfin rassuré

Etant persuadé que mes premières impressions avaient été faussées par la 3D HFR, je me rendais donc dans mon cinéma pour une deuxième séance en 3D 24fps cette fois-ci.
Dès les premières minutes, j’étais rassuré et pouvais enfin m’immerger pleinement dans le film et savourer son esthétique sublime.
Car oui, contrairement à certains, j’ai trouvé l’aspect visuel du film du plus bel effet. Là où certains voient une surabondance d’images de synthèse conférant aux décors un aspect trop lisse, moi je vois un style très pictural donnant l’impression de se plonger dans des tableaux vivants et collant parfaitement avec l’univers Heroic Fantasy et léger du roman.
Certains ont comparé le rendu de la Bataille d’Azanulbizar à celui de 300 or ce qui a fait la renommée de Zack Snyder (le réalisateur) c’est justement ce style visuel si particulier. Personnellement je suis fan !

En ce qui concerne le côté technique, le film se situe plutôt dans la moyenne haute des productions en 3D classique, cette dernière revêt donc un côté cosmétique sympathique mais pas franchement indispensable. Globalement le film se suffit à lui-même.

Autre point positif, si l’on excepte les quinze premières minutes un peu poussives du film (prologue exclu), le rythme est entraînant et bien équilibré entre scènes de dialogues et d’action, si bien que les 2h45 que dure Un voyage inattendu passent à toute allure, ce qui est plutôt bon signe.

La scène des énigmes dans le noir est une franche réussite, avec un personnage tout en nuances joué à la perfection par un Andy Serkis décidément particulièrement en forme et au sommet de son art. La schizophrénie du personnage est superbement rendue, l’humour omniprésent. Techniquement Weta a fait d’immense progrès depuis Le Seigneur des Anneaux. Gollum n’a jamais été si criant de vérité, ses expressions faciales sont sublimement rendues, sa peau plus vraie que nature.

Pour en revenir au jeu d’acteur, Martin Freeman tient son rôle à la perfection, rendant le personnage très vite attachant, le choix de Peter Jackson s’est révélé des plus judicieux.

Mais la véritable révélation de ce film est Richard Armitage qui campe à la perfection Thorin Oakenshield, personnage au charisme fou, tributaire d’un lourd héritage et portant le destin de son peuple sur les épaules. Il est hautain, mais en même temps très juste car il juge la valeur de ses compagnons en fonction de leurs actes.
Bofur tire aussi son épingle du jeu, notamment lors d’une scène dans les Monts Brumeux que j’ai trouvé des plus touchantes.
Fili et Kili représentent le côté fougueux et intrépide de la Compagnie, Balin la sagesse et Dwalin la force et l’honneur.
En revanche, pour ce qui est des autres Nains, leurs répliques sont rares voire inexistantes. Dommage… Peter Jackson a peut-être choisi de développer les membres du groupe en s’attardant sur de petits groupes à chaque épisode.

Autre défaut, certaines scènes d’action sont un peu « too much » notamment lors de la de course poursuite dans les Mont Brumeux.

Attention spoiler !
——————————————————————————————————————————————

Je pense tout particulièrement au passage du gros rocher roulant sur le pont, écrasant des Gobelins en chemin ou encore l’effondrement de la passerelle où se trouve la Compagnie qui clôt cette phase.

——————————————————————————————————————————————

Fin du spoiler !

 

Enfin, et ceci n’est pas inhérent à Peter Jackson, la VF est tout simplement exécrable : entre l’accent russe de Dwalin et Balin (oui je sais, Gimli aussi roulait les « r » dans Le Seigneur des Anneaux), la chanson des Nains qui a été tout simplement massacrée et la voix plutôt monocorde de Bilbo, on ne peut pas dire qu’il s’agisse d’une franche réussite.
Il me tarde de voir le film en 2D VOST (qui est la version ultime à mon sens) pour pouvoir profiter pleinement du spectacle.

Voilà, ma critique s’achève (enfin). A noter que comme toute critique, elle est purement subjective. N’hésitez pas à manifester votre désaccord par rapport aux points abordés.

 

 

L’avis d’Adrien 

Cinéma : Pathé Valence

Format : 3D 24 FPS

Note : 3/5

Ne lisez pas ma critique si vous n’avez pas encore vu le film ! (SPOILERS)

Je vais avoir un discours différent de mes camarades. Pour moi Le Hobbit ne mérite pas tant d’éloges, bien au contraire…
Ce voyage inattendu est long et pénible. Le principal problème provient du récit, très faible, sans enjeux ni rythme (de nombreuses séquences durent beaucoup trop longtemps et pour rien, comme la première séquence de Radagast le Brun dans sa forêt, qui ressemble à un ajout afin d’excuser le fait que trois films seront adaptés d’un seul et même livre).

Premier sentiment en sortant de la salle : une grande déception et un sentiment de gâchis… Je suis avant tout passionné par l’univers de Tolkien et non les films de Peter Jackson. Et dans Le Hobbit, force est de constater que l’on s’est fait berner !« La trilogie sera fidèle au roman» disait Philippa Boyens, et heureusement j’ai envie de dire ! Quatre cents pages pour trois films, il y a plutôt intérêt… et bien finalement ce n’est pas le cas.
Trop de libertés prises par rapport au livre, une chronologie non respectée, certains personnages qui n’ont rien à faire dans le film, d’autres aux desseins différents par rapport au livre. Je pense notamment à Azog, (au passage bien ridicule avec son batteur de cuisine planté dans le bras gauche),  Thraïn qui passe pour un lâche alors que dans le roman, c’est tout l’inverse, et sans oublier Radagast… Attention danger ! Radagast n’est pas « le Brun » par hasard, vu qu’il parle aux écureuils, a une cabane dans les arbres qui fait fuir les araignées géantes et ressuscite un hérisson nommé Sébastien  (WAOUHHH !!! ça c’est du prénom en total adéquation avec l’univers de Tolkien !) grâce à un caillou bleu. On notera qu’il fera ensuite une course contre des Wargs à bord de son traîneau, qui est tiré par des lapins… Bilan : scène interdite au plus de dix ans ! (Walt Disney n’est pas loin…)

Deuxième gros point noir pour moi, la VF. Doublage digne d’un Walker Texas Ranger. Rien d’autre à rajouter là-dessus, mes camarades ont tout dit sur ce point. (J’attends avec impatience la sortie du Blu-ray pour le regarder en V.O).
Ensuite, je trouve les paysages, certes magnifiques, mais trop « javelisés ».  A quoi bon tourner au fin fond de la Nouvelle-Zélande, si c’est pour défigurer les paysages à ce point ? Mettre un couché ou levé de soleil à chaque plan large avec du jaune fluo, du rose et du bleu dans une même image ça sonne faux ! Le point fort dans la précédente trilogie, c’était justement l’authenticité des paysages, que l’on ne retrouve malheureusement pas ici.

En parlant d’authenticité, les Orcs et Gobelins en images de synthèse… Même constat ! Les personnages « méchants » n’inspirent aucune peur. (Les Wargs sont devenus des renards transgéniques et les Gobelins ont subi une opération de synthèse les rendant « gentillets » alors qu’ils sont censés faire un tout petit peu peur).  L’univers de Tolkien tombe ici bien bas (le plan final sur l’œil de Smaug enfonce le clou du ridicule, Roland Emmerich le faisait déjà dans Godzilla, c’est dire ! )
On arrose le tout de high-tech inutile, de 48 FPS 3D pour flatter le technobeauf et on se repose sur Tolkien qu’on va presser jusqu’à la dernière goutte. La franchise de Nains va tourner à plein régime. Bientôt la série animée et les stickers dans les boîtes de Chocapic …

A chaud voilà mon ressenti. Après, j’ai besoin de revoir le film une deuxième fois, avec un regard « neuf » : un regard de cinéphile et non de puriste de Tolkien qui cherche à faire la comparaison avec le livre à chaque séquence.

Peut être qu’à ce moment là j’apprécierais le film à sa juste valeur…

Bookmarquez le permalien.
  • Mélody

    vous êtes un peu dure , perso je suis aller le voire (une fois) en 48fps 3D VF , et je l’ait adorer , j’ai lue le livre . certes y’a des libertés prises , mais on le sait un film sera toujours moins bien que le livre , et puis franchement ya rien d’impactant ( sauf SPOIL  »Azog  » fin du SPOIL) le 48fps rend l’image sublime et je ne suis jamais sortit de la Terre du Millieu pendant les 2h45 , la VF est ce qu’elle est , je n’aime pas les films en VO alors je me contente de la VF . je n’est trouver aucune longueur . bref c’est l’un des meilleurs film que j’ai vue , à la hauteur de la Communauté de l’Anneau.donc ne soyez pas si dure envers notre pauvre hobbit , s’il vous plait , ne soyez pas si dure :)

  • « un hérisson nommé Sébastien (WAOUHHH !!! ça c’est du prénom en total adéquation avec l’univers de Tolkien !) »
    Ba c’est un peu du même genre que Tom, Bert et William qui eux sont des noms de tolkien…

    • sam

      bien dit l’ami =) parcque a part nous parlée de l’aspect thequnique quant ferez vous des article sur le film ? et non sur les « 48  » et la 3d….désolant.

      • David

        Si tu lis bien ma critique tu constateras que je n’y ai pas abordé que le thème de la 3D 48fps. J’ai commencé par ce point précis car c’est ce qui m’a empêché d’apprécier le film lors de ma 1ère séance.
        De plus Peter Jackson nous a vanté les mérites de cette technologie tout au long de la production et y a même consacré un journal de production entier.
        Contrairement aux autres films en 3D, celui-ci a nécessité la mise en place d’une infrastructure colossale pour justement être proposé dans ce nouveau format.
        Il s’agit de la vision du réalisateur en gros.

    • Tom

      Bien dit…Monsieur le puriste devrait peut-être revoir ses arguments bidons! 😉

    • Tom

      Tout juste! Monsieur ‘le puriste’ ferait bien de relire ses classiques avant d’émettre ce genre de remarques complètement bidons…honte à lui 😉

  • MONTEIL sébastien (pas le hérisson, le vrai!!)

    Tout d’abord, merci à vous 2, et en particulier à david pour nous encourager à critiquez les points de désaccords (non pcq beaucoup de gens ont refusé les critiques sur les différents forums). Je suis de l’avis d’adrien, je n’ai pas aimé ni les changement du livre, mais surtout le style graphique du film, trop lisse et trop coloré et pour une autre raison (je suis d’accord sur le fait que ça dénature les paysage, qui était la force du SDA) mais aussi, étant un fan de photographie au cinéma, j’ai peine à croire que c’est pourtant la même personne qui a fait les 2 photographie. C’est peut être méchant ce que je vais dire, mais ça confirme mon avis sur peter jackson qui confirme avec king kong et lovely bones (qui a une photographie similaire) que c’est choix sont excessif et de mauvais gouts, comme un geek qui essaye de faire de la poésie tout public.
    Le gros défauts du film c’est qu’on perd le coté noble de la réalisation du SDA (« fais un peu à l’ancienne ») et qui collait avec l’univers.

    Après, et surtout pour Adrien, j’ai vécu la chose exactement pareil que toi, et j’ai revu le film en vf 2D et VOstfr et plus je le vois plus je l’apprécie (car les défauts visuels sont accepté). Je passe donc d’un 2/5 à un 3,5/5.

    • MONTEIL sébastien (pas le hérisson, le vrai!!)

      Je pense qu’avec le temps, et quand les effets spéciaux auront vieilli d’ici 2 ans (malheureusement ça va vite maintenant) je pense scincérement que les gens auront plus de plaisir a voir la communauté car moins d’effets spéciaux, alors que le hobbit fait déja jeux vidéos a certains moments. Puis niveau dialogue, c’est quand même plus travaillé coté SDA que le hobbit (j’ai pas compris l’intéret du conseil blanc, car quand on lit les appendices et les contes et légendes inachevés, il y a des choses passionnantes qui se sont dites, la on ne fait que redire les choses qui se sont passé pendant les 2 dernières heures…).

  • Olorin

    David : Je suis d’accord de donner une critique sur le 48 HFR, mais de là à la mélanger à celle du film… Ou alors il serait bon de prévenir. En attendant, le 48 HFR, ici, est la seule réelle position négative du film, ce qui revient à dire que le film en lui-même (réalisation, montage, mixage, le cinéma en lui-même donc) est un véritable réussite. Voilà pourquoi je ne suis pas allé le voir en 48HFR, car tout simplement je ne voulais pas que ma vision du film et de son récit soit altéré par une nouvelle technologie encore non vérifiée. Tout comme Avatar, que j’ai d’abord vu en 2D… Ce que, je vois, s’est révélé vrai par la suite .
    Pour ce qui est du récit, « Au rang des déceptions, citons la Bataille d’Azanulbizar […] le fait que Thror y participe est un énorme contre-sens, puisque que cette guerre a lieu justement car le Nain a été décapité et sa dépouille profanée par Azog aux portes de la Moria, son fils fou de rage décidant alors de mener une vendetta contre l’Orc et ses sbires.
    Quant à Thrain, il passe du statut d’instigateur de la guerre entre les Nains et les Orcs à celui d’énorme pleutre qui fuit le champs de bataille à la mort de son père, une attitude complètement indigne d’un Roi et qui ne colle pas du tout avec le tempérament impulsif, fier et téméraire des Nains. »
    Je dirai tout simplement que 1) le coup que Thror y participe n’est absolument pas dérangeant, et n’est qu’un simple détail, permettant au néophytes de comprendre l’histoire. Ensuite, Thrain n’est pas un pleutre puisqu’il est dit que l’on ne sait pas ce qu’il est devenu, et je rappelle pour mémoire que la séquence de Dol Guldur fera partie des séquences de la Version Longue. Et, de toute façon, Balin dit clairement que l’on ne sait pas ce qu’il est advenu de lui…
    Je dirai aussi qu’on pourrai parler de la réalisation, en mentionnant particulièrement la talent de PJ pour avoir filmé son film en mouvement quasi-constant, augmentant l’onirisme de la vision du spectateur… Ainsi que bien d’autres choses .
    Les scènes d’action too much, il faut aussi rappeler que l’histoire est un conte, et donc que la mise en forme du récit permet de renforcer ça..

    Adrien : En revanche Adrien je ne commenterai pas ta critique, il y a bien trop de choses à dire, et j’ai l’impression qu’il y a certaines choses que tu n’as pas compris. De toute façon, même objectivement je parviendrais pas à être d’accord avec toi pour le coup, et ce tant pour l’histoire de rythme que pour la VF qui est, à l’instar du Seigneur des Anneaux, l’une des meilleures que l’on aurai put produire.

  • Seltam

    Je ne suis pas d’accord a propos des critiques disant que Bilbo est too much. Il est vrai que pour un vrai fan de la trilogie, Bilbo est assez calme, mais il ne faut pas oublier que c’est un conte pour enfant, le realisateur a adapte son film pour que les enfants puissent voir.
    De plus, je trouve que les deux chansons chantés par les nains sont tout simplement magnfiques avec l ambiance qu’il faut particulièrement for over the moutains.
    A propos du reste je ne dirai rien car ma vision se rapproche assez de celle d’Olorin

  • Le Nain

    Salut à tous ! Bon, j’ai vu le film en 3D 48 fps VF, j’irai bientôt le voir en 2D VF.

    Perso, j’ai bien aimé, même adoré. Les seuls gros problème ont été Azog, qui selon moi aurait du être tué par Daïn, et la scène avec les aigles qui fut trop courte par rapport au livre (j’espère qu’on aura droit aux dialogues dans la version longue). Radagast m’a plûtot plus et ses lapins aussi.
    J’ai trouvé que le fait de voir l’oeil de Smaug à la fin était une bonne idée (peut-être parce que je m’imaginais qu’il en serait ainsi depuis déjà 2 ou 3 mois).
    La version française m’a laissé perplexe : j’aime bien les voix, mais la prononciation des noms propres est souvent pourrie (« u » au lieu de « ou », « in » au lieu de « ine »).
    De même pour la chanson, j’ai fait ma propre traduction qui, soit dit en passant, est bien mieux (en toute modestie naturellement).

  • Aragorn

    Introduction
    Je viens tout juste de voir le film en 2D 24 ips (j’irai le voir en HFR 3D plus tard ) cet après-midi et je pense aussi que vous êtes très dur envers ce film tant attendu. Je l’ai trouvé excellent, quel plaisir de retrouver la Terre du Milieu !!!!!!! 
    Image et son
    Image et son incroyable, on voit et revoit de superbes paysages et endroits. De très bons graphismes sont au rdv. On retrouve certains thèmes musicaux pour les endroits déjà vus dans le SDA, c’est logique et ça donne des frissons tout au long du film. Les gobelins et leur Grand Roi réalisés en moitié prothèse et moitié motion-capture sont réussis, leur peau est faite de pustules et d’ulcères. Azog est monstrueux sur son Warg blanc, il est très grand, pâle avec une peau très spéciale esthétiquement tout comme ses gardes du corps. Gollum paraît plus « jeune » que dans le SDA et c’est normal puisque dans ce dernier il n’a plus son anneau et il a dépéri.
    Histoire
    Dès le début, on est directement dans le « bain » en retrouvant Frodon et Bilbon. L’histoire est très fidèle au livre avec des répliques, des noms de chapitres que l’on retrouve. Pleins de clins d’oeil au SDA et au Silmarillon, on voit en détail des choses mentionnées dans le SDA, c’est génial. Le film est très bien rythmé, l’aventure se déroule étapes par étapes, très bon montage avec des séquences puisées dans les appendices du SDA en plus. Gimli apportait de l’humour dans le SDA donc là plus d’humour quand même car plus de nains mais très bien intégré et pas du tout exagéré. Ce 1er film est moins sombre et tragique que le 1er film du SDA car les forces du Mal (Dol Guldur, etc) sont en train de se réveiller, l’histoire commence pendant une période de paix en Terre du Milieu, Elrond et Saroumane le disent alors que dans le SDA, Sauron est de retour dès le début, l’anneau veut retrouver son maître. Donc le fait que Smaug se réveille à la fin, cela donnera une tournure plus sombre pour le 2nd film et le 3ème film suivra la trame.
    Personnages
    Chaque nain est différent grâce à son apparence, sa voix, son caractère. Certains nains n’ont quelques répliques mais c’est normal, les principaux nains sont mis en avant et les autres seront plus développées dans les deux autres films et même dans la VL du film déjà. Radagast est une très bonne surprise et un personnage original. Concernant le fameux Azog, il tue Thror et l’humilie (ce qui déclenchera 3 ans après la Bataille d’Azanulbizar) dans le livre. Dans le film, les deux évènements ont été mixés, c’est plus fluide et cinématographique comme cela. Thror donne son anneau à Thrain et ce dernier deviendra fou aussi. Sinon Nain et Dain prennent part à la bataille, Nain est aussi tué mais Dain n’est pas introduit encore dans l’histoire car il apparaîtra dans le 3ème film, il y a déjà assez de personnages pour les néophytes. Donc a lieu un combat entre Thorin et Azog, ce qui accentue la haine et la rivalité entre Thorin et Azog. Et le fait qu’Azog a survécu, cela fait de lui le grand méchant du 1er film.
    Adaptation française
    Le casting vocal français fait du très bon boulot; rien ne remplace une VO mais en France, nous sommes chanceux d’avoir la meilleure version étrangère sur ces adaptations de Tolkien : tous les anciens doubleurs sont de retour et pour les nouveaux personnages, leurs voix leur va très bien. L’adaptation française suit la continuité du SDA quant-à la prononciation des noms des nains , des lieux, etc. C’est la traduction de Francis Ledoux qui sert toujours de base. Les voix sont charismatiques et nous retrouvons la façon de parler de Gimli (voix grave roulant les « r »).
    Conclusion
    J’attends avec impatience la VL qui devrait sortir vers octobre juste avant la sortie du 2nd opus au cinéma, cela sera un pur bonheur. Sinon pour info, des rumeurs de plus en plus persistantes disent que PJ ressortira le SDA en 3D, l’intégration de nouvelles scènes, d’un bêtisier avec des scènes améliorées et en raccord avec Le Hobbit devrait sortir d’ici quelques années, un ultime coffret clôtura ce travail colossal que PJ a entreprit il y a de nombreuses années.
    Pour conclure, je n’ai qu’une chose à dire : courez aller voir le film, GO BACK TO MIDDLE-EARTH !!! 😉

  • Daf

    Juste en ce qui concerne le compte-rendu de David, le premier, le fait que tu trouves exécrable l’accent (que tu qualifies de Russe)de Dwalin et Balin. Sache que cela correspond parfaitement à l’idée que ce faisait Tolkien du peuple des Nains, qu’il a pu comparer avec celui des juifs pour plusieurs raisons. En ce qui concerne la diaspora notamment et le fait que ces Nains sont souvent chassés de leur foyer, que ce soit par les Orcs, les Gobelins ou les Dragons, et sont donc obligés de s’adapter aux langues des pays où ils migrent sans pour autant oublier leur propre culture, leur religion, leurs croyances, leur écriture et donc leur propre langue, ce qui occasionne donc fort logiquement un  »accent » et ceux parmi les Nains qui ne sont pas nés dans un royaume tel que la Moria ou Erebor ont donc un accent plus léger ou même inexistant (en ce qui concerne Fili et Kili, les plus jeunes), à la manière des fils et filles des émigrés sur la terre entière. Donc, bien que l’on puisse tiquer sur cet accent qui fait pour nous parti d’une sorte de culture populaire à laquelle le cinéma américain a régulièrement recours, si on s’en réfère au Maitre cela se justifie et même mieux se comprend parfaitement. Ce qui parait alors anormal, c’est le fait que Thorin lui-même, Nain fier des coutumes de son peuple, parlant Nain à plusieurs reprises dans le film, n’ait pas le même accent que ces deux compagnons aux haches aiguisées et au crane solide!
    A part ça je suis tout à fait d’accord avec toi pour les  »too much » chez les gobelins (bien que le roi pantagruélique soit exquis) et je comprends ta frustration quand à l’histoire modifiée de la bataille d’Azanulbizar mais je pense que le raccourci du Thraïn ayant perdu la raison déjà à cet instant est nécessaire à la fois pour faciliter son rôle dans les cachots de Dol Guldur (scène que j’espère voir, PUTAIN D’OU VIENT LA CLE SINON??) et pour mettre son fils un peu plus en lumière dans une bataille où il n’est pas censé jouer un si grand rôle. Quand à Thror, disons qu’on lui a tout de même coupé la tête et que le fait de le filmer aller en Moria puis d’ensuite enchainer avec la bataille aurait été trop long, sachant que ce n’est qu’un flash-back.
    Bref vivement la version longue.

  • Charlie

    Pour ma part, j’ai écrit ma critique sur le précédent article des « réactions à chaud ».

  • Raenor

    Critiques assez pathétiques dans l’ensemble. Entre un qui dénigre tout le film et l’autre qui dénigre son meilleur aspect du point de vue visuel (le 48 ips), on est pas sortis de l’auberge…

    • MONTEIL sébastien (pas le hérisson, le vrai!!)

      Parce que ta critique de la critique est meilleur??? De quel droit, votre avis (comme ceux de quelques uns au dessus) est il plus juste que ceux qui ont été déçu par certains aspects du film? Quand on a aimé le seigneur des anneaux pour ces maquettes, ses orques « réels », on est en droit d’être déçu par le hobbit et le tout numérique.
      Que ce soit adrien ou david, aucun des deux n’a imposé sa manière de voir le film.
      Tout avis sur le film est subjectif. Point barre!

  • Daf

    D’accord pour Olorin en ce qui concerne ton cas Adrien: critiquer d’accord, mais de là à cracher bêtement son fiel sur tout ce qui tombe sur soi, au risque de balancer des lieux communs qui plus est… Non vraiment il faut se rappeler qu’un film n’est rien de plus qu’une mise en scène. Peter Jackson a des droits sur l’oeuvre, qui est une oeuvre magistrale; il en a sa vision propre (qui est différente chez chaque lecteur de Tolkien) et il a ses lubies, ses trucs de cinéaste à lui qui fondent son identité en tant que réalisateur. Après cela, il sait pertinemment,homme avisé qu’il est, qu’il doit composer avec les fans de Tolkien, tout en sachant aussi que les plus avisés d’entre eux chercheront toujours à comprendre ses choix (un choix, ça signifie qu’il peut y en avoir d’autres, donc que le réalisateur n’estime pas proposer une vision aussi unique que l’anneau lui-même). On peut ne pas être d’accord, mais j’ai la profonde conviction que si on fait l’effort de comprendre les choix de cette homme, que l’on se rend compte qu’ils sont à 99% pleinement justifiés (par les nécessités imposées par un film, les trames à développer, les personnages à introduire, les néophytes à satisfaire aussi et surtout par les précisions de Tolkien lui-même (cf. l’accent des nains ou même le coté loufoque de Radagast, pleinement revendiqué, qui est tout à fait le genre d’homme à aimer baptiser les petites bébêtes de noms choupinets)!) et à 1% excusables du fait que PJ a le droit de s’amuser aussi (en faisant rouler de gros cailloux, en faisant exploser des ponts ou même en rajoutant des lapins tout mignon et tout sautilleurs (eux-mêmes parfaitement justifiés!) après tout le bonheur qu’il a pu distribuer.
    Donc, la critique est bénéfique mais il faut savoir l’orienter et ne pas verser trop tôt dans la facilité d’une caricature grotesque du  »fan » outré.

  • tolkien

    Mettre 3/5 pour ce film c’est honteux…malgre quelqjes defauts….dur de faire une meilleir adaptation –« ….p.j a realise un film
    grandiose….pas exempt de defauts certes…un roi gobelin manqjant de charisme, la course de radagast avec les wargs, un
    peut trop d’effet speciaux, qielques longueures et des differrnces par rapport aj livre….ce film est tout de meme un coup de maitre avec ce livr… Je trouve qu’il ne faut pas non plus etre…ses grandes qualites effacents ses defauts…..ce film est grandiose et merite au moins un 4/5 et enco re.. . qualite de ce film il. Ne faut pas non plus etre trop dur

    • MONTEIL sébastien (pas le hérisson, le vrai!!)

      Honteux?? Pas vraiment, niveau dialogue c’est moyen, et si on aime pas le côté effet spéciaux omnipresent (même l’herbe est verte fluo) peut être que certains pourraient comprendre que d’autres soient déçus. Je ne reproche en rien les gens qui disent que c’est un chef d’oeuvre, mais moi je suis très déçu du film, et j’ai le droit de l’être.

    • Turin

      Et en Français ça donne quoi ?!!

  • Charlie

    Il y a quand même un truc qui me taraude: comment Radagast a-t-il fait pour traverser les Monts Brumeux en traineau? 😉

    • Aragorn

      Les Aigles peuvent le faire passer lui et son traîneau par dessus les monts brumeux.

      • Charlie

        Bien vu! J’avais oublié cette possibilité.

        La Terre du Milieu dispose de ses propres lignes aériennes! 😉

        D’ailleurs, ils auraient dû passer l’Anneau Unique aux Aigles pour qu’ils volent jusqu’en Mordor direct et balancent l’Anneau dans le volcan depuis le ciel. Ca aurait évité une bonne guerre, mais ça aurait fait un chef d’oeuvre littéraire et cinématographique en moins!…

  • azerty

    Bon côté du film : les moments épiques, la qualité des images (reconstitutions etc..) et la bonne idée d’avoir ajoutée des scènes inspirées des appendices du sda : enfin une initiative intelligente… ! Ou au moins, qui fait pleinement sens.
    Bref: un bon divertissement.

    Après, bien entendu, tout le reste n’est que misère intellectuelle : les personnages (caricatures au mauvais sens du terme), l’accumulation d’actions grandioses (au début c’est cool, puis ça devient un peu répétitif..) qui brisent l’atmosphère de « conte » pourtant un peu insufflée au début de l’histoire (mise en abyme frodon vieux qui écrit une histoire/frodon jeune qui écoute celles des nains par ex).
    Puis quelques incohérences artificielles (ex: la troupe qui courent au milieu d’une plaine vs orques sur monture = 10min pour être rattrapé, malgré une distance supposée comme trop courte à l’écran) mais bon, ce n’est pas le principal.

    Pas besoin de s’attarder sur la réalisation. En dehors de ces fameux [traveling aérien + crete d’une montage + musique épique + images de synthèses] (donc même formule que le sda, on vient pour cela en même temps), aucune prise d’initiative, de création, c’est du 100% stéréotypé. Mais on vient pour le spectacle, alors on a peu d’attentes à ce niveau.

    Finalement, ces critiques sont valables pour le sda, dans une certaine mesure. On comprends alors le désarrois de Christopher Tolkien (cf : http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/07/05/tolkien-l-anneau-de-la-discorde_1729858_3246.html).
    Mais je suis plus jeune, alors je reconnais les qualités de spectacle (epique!) qu’offre le(s) film(s). Ni plus, ni moins.

  • gwendoline

    Moi j ai adoré le film , je suis d accord qu il y a quelques défauts ou sènes trops longue mais chacun son avis :-)
    j ai aussi trouvé les personnage attachant , thorin , et kili sont mes personnage qui m on le plus marqué :-) , et Bilbo bien sur qui est joué a la perfection tout comme thorin ^^ J ai moins aimé l aspect des gobelin , ils sont moins affreux que dans les seigneur des anneaux mais bon voila J ai aimé le film et j attend avec impatience la sortie en dvd et la suite au cinéma

  • ClemBurton

    Globalement, je suis assez d’accords avec les deux critiques. Enfin je n’ai vu le film qu’en IMAX 3D 24ips je ne dirais donc rien sur les autres formats. Mais bien que je m’attendais à un film moins abouti que la Communauté de l’Anneau, je m’attendais quand même à mieux que ça !

    Tout d’abords, je n’ai pas vu le film passer (ce qui est une bonne chose). Je ne me suis jamais ennuyé et pour moi, le rythme du film manque seulement de quelques plans et scènes. Car oui, les scènes s’enchaînes parfois sans relations, sans intérêt aussi (les géant de pierre…oui c’est joli et onirique, mais quel est l’intérêt ? Une chute de pierre et la presque mort de Bilbo m’aurait amplement suffit. Je n’ai tout simplement pas compris cette scène). Et les nains ne sont jamais exploités ou approfondis.

    Le nouveau visuel m’a déstabilisé. J’ai adoré Erebor et l’introduction. Mais la bataille d’Anulbizar, avec son ralenti exagéré, m’a trop fait pensé à 300 et ce film, je ne peux même plus le regarder 5 minutes tellement il a mal vieillit en à peine deux/trois ans. Azog est un méchant cliché à outrance, qui aurait dû mourir dès le début du film, pour le bien du film. Ce n’est qu’un mercenaire qui désire sa vengeance à tout prix (et puis c’est quoi cette réplique ? « Faites dire à tous que leurs têtes est mise à prix ! ». Ridicule)
    Mais c’est bel et bien les Gobelin qui m’ont gâchés le film. Le Roi Gobelin, à sa façon de parler j’ai cru me retrouver dans un cirque, cliché en sus (« Tient tient, mais qui voilà donc ! ») Et cette nouvelle apparence ne fait absolument pas peur. Ils parlent mais c’est uniquement pour amusé les enfants avec des répliques inutiles, oui inutiles ! en aucun cas ça ne sert le récit. J’aurais préféré que seul le Roi Gobelin puisse parler (mais attention, parler avec des glavio de sang à chaque syllabes, cracher ses poumons pour parler cette langue commune qui le dégoûte !). Les Gobelins de la Communauté de l’Anneau sont bien plus terrifiant, car oui, un Gobelin c’est fourbe, malin, vicieux et plutôt intelligent…pas idiot et bedonnant.

    Pour ceux qui vont me répliquer que c’est une adaptation de The Hobbit qui est un conte pour enfant…Conte pour enfant ne veux pas dire stupide et drôle. Bilbon frôle la mort à plusieurs reprises et de façons terrifiantes. De plus, PJ désire noué sa nouvelle trilogie avec son ancienne, non ? Dans ce cas il faut une certaine cohérence entre les deux et là, ce que j’ai vu de Gobelin-Ville n’est ni cohérent, ni justifié. Mais après chacun pense ce qu’il veux, même si je ne comprendrais jamais une critique me disant que les nouveaux Gobelins sont justes parfaits, plus terrifiants et bien plus charismatique du fait qu’ils parlent (alors que cela à eu l’effet inverse pour moi).

    Enfin bref, je retourne le voir à tête reposée Dimanche, pour être vraiment sûr de moi.

    • Palhassou

      Bon, j’ai visionné le film hier soir en 3D 48 et j en suis ressorti avec un sentiment mitigé… d’accord avec ClemBurton sur beaucoup de points.

      Hormis le coup d’Azog (vu notre experience avec la précendente trilogie c’est pardonable pour une adaptation), j’ai ete surtout choqué de la course poursuite a Gobelinville abusivement spectaculaire au point de ne tout simplement pas y croire… certes dans le SDA il y avait aussi des moments que l’ont pouvait considérer comme limite mais c’était toujours assez credible… la… ca part vraiment dans tous les sens… jusqu’a la maquette en bois qui dégringole…

      (Et puis pourquoi un gobelin ne ressemble plus a un gobelin? C est pas si loin la Moria)

      Mais pire encore pour moi… les géant de pierre… certes ils apparaissent en filigramme dans les livres mais la… c’est faire du sensationnel pour faire du sensationnel… “regardez ce que je peux faire avec des effets spéciaux!”… non franchement j’ai recu une énorme baffe qui m a carrement sortie du film a ce moment la…C’était quoi le but? Y’avait suffisament d’actions jusque la. Et puis si je voulais voir Transformers…

      Maintenant voila, j ai envie de le revoir car il est tout meme fidele aux livres, a l’unnivers Tolkien et puis ca reste dans l’ambiance magique des Terres du Milieu de PJ… et j’irai voir la suite en courant c’est sur.

      p.s: en attendant je vais aller écraser un sébastien pour conjurer le mauvais sort tiens…

  • Justus

    Alors moi j’ai lu le livre mais j’ai fait totalement abstraction de celui-ci quand je suis allé voir le film. Première impression: très beau visuellement, début certes un peu long mais que je trouve très plaisant cependant, une intro BIEN PLUS QUE MAGNIFIQUE: SPOIL- cette intro présentant les Nains et cette attaque de Smaug de la cité de Dale c’était géniale, triste, très émouvant et j’ai beaucoup aimé le fait que la salle de ciné tremblait pendant que Smaug se déchainait- FIN DE SPOIL. Le film mêle vraiment moments d’action un moment suivis d’une belle scène plus calme, des scènes qui resteront dans la mémoire pour un bon moment comme celle des énigmes dans le noir: une schizophrénie de Gollum hilarante et un Gollum que j’ai trouvé peut être plus méchant et je trouve qu’il fait plus peur que dans le SDA. Pour finir un film que je compte revoir un nombre de fois que je me forcerais être le plus grand possible.

  • Berny Le Gris

    Pour le découvrir, j’ai préféré voir le film d’abord en 2D. En sortant de la salle j’avais un sentiment mitigé. Content de retrouver la Terre du Milieu, mais un peu déçu. En fait je n’ai pas eu le « grand frisson » comme quand j’ai découvert le Seigneur des anneaux. Je me rappelle avoir été ému presque aux larmes devant certaines scènes grandioses il y a 10 ans. Là non. A part la découverte du royaume sous la montagne, qui est splendide, je n’ai pas eu cette émotion. Et puis pourquoi changer l’histoire ? Certains passages suivent mot à mot le livre, et d’autres s’en écartent complètement. Je retournerais le voir en VO puis en 3D, mais le sentiment qui reste: un peu déçu.

  • Stéphanie

    Bonjour et merci pour ces 2 critiques qu’on s’y retrouve ou pas ! Pour ma part j’en prendrais un peu des 2.

    Je l’ai vu le jour de sa sortie avec mon fils de 6 ans et demi en 3D 48fps… et j’avoue qu’au début Bilbo m’a fait penser à Benny Hill mais après toute appréhension a disparu et je me suis laissé emporter par le film (au fait grande mais grande fan de Tolkien et de Peter Jackson !). Je me suis presque levée dans la salle pour me battre auprès de Bilbo pour sauver Thorin…

    J’ai du aller le voir en VF pour la 1ère à cause de mon fils mais j’ai hâte de pouvoir aller le revoir en VOST 2D qui est pour moi la logique !!! De plus je ne vois pas la plupart des effets 3D à cause de ma vue mais je trouve qu’il y a une nette amélioration…

    J’ai trouvé le film magique, enivrant, prenant avec effectivement quelques défauts… la VF (chant de nains pfffff) – la course de Radagast poursuivie par les wargs…
    En revanche je ne suis pas du tout d’accord sur le début poussif et long… dès les premières minutes nous sommes entraînés dans l’action !!! Il faut bien que les personnages se mettent en place, que les présentations soient faîtes…

    Quand j’entends certaines critiques journalistisques assassinées le début, la scène de la vaisselle en chanson, j’ai envie de leur crier « OH OH vous allez lu Bilbo le Hobbit ? » la scène de l’arrivée des nains chez Bilbo est extrêmement longue dans le livre ! La scène de la vaisselle est exactement comme je l’imaginais !

    Pour conclure, ce premier volet m’a enchanté… tout n’est pas bon mais quel est le film qui peut-être considéré comme parfait… j’attends la suite avec impatience avec une montée en puissance j’en suis sûre !

  • Olorin

    Monteil Sébastien, tu as dit que niveau dialogues c’était moyen. Étrangement, tous les dialogues que j’ai préféré viennent de Peter Jackson lui-même. La plupart des dialogues étranges, dérangeants ou mauvais pour certains sont exactement ceux du roman « Je suis Gandalf, et Gandalf…. c’est moi ! » en est un très bon exemple. Ou alors si tu avais le tact d’argumenter tes critiques peut-être que je comprendrais mieux ?
    Les effets spéciaux, moins « réalistes » que pour l’adaptation du SDA, renforce au contraire, à mes yeux, l’onirisme et l’ambiance du conte que représente Bilbo le Hobbit. Ici on vous propose un voyage imaginaire, onirique, magique et tout simplement extraordinaire. Ne recherchez pas spécialement le réalisme et la noblesse du SDA. Au final, c’est la même comparaison et différence entre le Hobbit et le SDA, films que livre. PJ aurait-il compris Tolkien au-delà de certains ?
    Azerty : Même si ta critique est globalement légitime, dire que Peter Jackson à un manque de risque dans sa réalisation et reste dans les stéréotypes cinématographiques me laisse perplexe.
    Enfin, même comprenant leurs positions (car globalement argumentées), je m’étonne de ceux qui sont déçus de courses-poursuites de Gobelinville ou encore de la scène des Géants de Pierre, qui nous offre toute la pleine puissance des mots « Fantasy » et « Épique ». Ne trouvant ça que dans le cinéma de Jackson – du moins à la quasi-perfection – je m’étonne que l’on boude un cinéma qui se démarque autant et qui, surtout !, détruit un à un chaque blockbuster de l’année, Jackson faisant d’un seul plan du Hobbit une leçon de cinéma, contenant plus d’idées cinéma d’ailleurs que n’importe quel autre film sortit cette année.

    Je conclurais en disant que OUI, l’adaptation à ses défauts, MAIS que le film en lui-même, l’œuvre du septième art, fait – encore une fois – de Peter Jackson le meilleur conteur du cinéma de ces dix dernières années.

    • Palhassou

      Juste une petite réponse.
      Je pense que la déception sur la course poursuite tiens au fait que l’on va voir un “Tolkien by PJ” et qu’on s’attend a une adaption du livre dans l’univers “établi” par PJ. Donc plus réaliste que fantaisiste (j ai arêté les guillements mais tu as compris) car fondamentalement basé sur le SDA. Et tout le laisse a penser (personages, décors, etc…) car tout le rappel (et encore heureux).

      Et ca se tiens, par exemple ya pas d’animaux qui parlent! Alors que dans Bilbon si je ne m’abuse… (la scene des Aigles fut bien evité, en attendant les corbeaux ou autres). Ca aurait parut grotesque pour ceux qui n’ont connu que les 3 premiers films. Bah j’aurai aimé qu’il en soit de meme avec le réalisme de cette scene de poursuite (ou de nos amis gobelins new look), plus en adequation avec les 3 premiers.

      Pour les geant de pierre, n etant pas specialement fan de Fantasy et ayant vecu cela comme une pure violence gratuite on ne tombera jamais d’accord ;o)

  • Olorin

    Berny Le Gris : Tu as dit « Et puis pourquoi changer l’histoire ? Certains passages suivent mot à mot le livre, et d’autres s’en écartent complètement. » Parce que c’est une adaptation, et que, personnellement, revoir à l’écran ce que j’ai lu m’aurait sévèrement ennuyé. Aucun intérêt d’aller voir au cinéma la réplique exacte d’une œuvre littéraire. Et puis, quand tu vas voir une adaptation, tu sais que c’est la vision de ses scénaristes et de son réalisateur que tu vas voir, pas la tienne propre (et tant mieux !)

  • Fili

    Non mais ca vas pas la tête il est génial ce film … Les acteurs sont super les effet spéciaux la musique et le décor magnifique Mais qui donc peut être aussi désagréable sur un aussi bon film!!!!!????

  • Fili

    tout a fait d’accord olorin

  • Olorin

     » il est absurde d’exiger une fidélité littérale à un livre au cinéma. », mon professeur de cinéma. Tiens, c’est rigolo ça.

  • takeshi

    salut j’ai entendu certains dire sur se blog que les geant sur les montagnes n’était pas en pierre alors quand ce moment je lis le livre et quand gandalf raconte son histoire a beorn il dit: il y a eu un orage terrible; les géant de pierre étaient sortis.

  • Olorin

    Takeshi : alors ton blog dit des conneries, car ils sortent même de la pierre, pour te donner une idée :).
    Sinon, pour ceux qui se plaignent des Gobelins qui parlent et se tiennent plus droits que leurs congénères de la Moria, je rappelle que Jackson nous a quand même évité leur chant. Il n’allait pas les « bêtifier » non plus…

  • Glorfindel

    Je ne commenterai pas toutes les critiques même si au final je suis assez d’accord avec le point de vue d’Olorin.
    Par contre les gars soyez sérieux un peu…critiquer le film parce que la VF est navrante c’est n’importe quoi. Mais diable pourquoi allez vous voir un film en VF, vous le savez en plus que ca sera mauvais!!!!!
    Tout le jeu d’acteur est perdu et c’est bien dommage. A bas la VF ya vraiment que les francais et les espagnols pour etre suffisamment con et doubler tous les films. Et je précise que je regarde TOUS les films en VO meme si c’est en japonais et que je pige que dalle. Mais au moins comme ca je respecte le jeu des acteurs et le mal qu’ils se sont donnés pour travailler leur accent.

    Pour info je l’ai vu en 2D 24p VOST et 3D 48p VOST, et j’ai adoré dans l’ensemble (disons à 95%, bemol pour Radagast avec son herisson et le coup de la pipe – mais j’apprecie son insertion dans le film – et bemol pour la CGI sur les gobelins – hormis le roi et le gobelin scribe qui sont cool)

  • Olorin

    Glorfindel, nous sommes d’accord. En revanche le CGI, même s’il rebute un peu au départ finalement on s’y fait, et ça amplifie l’ambiance « irréaliste » du conte qu’est le Hobbit. Et puis Jackson aurai pas put nous refiler les gobelins de la Moria de LOTR : vous les auriez imaginé parler ? Ou pire, chanter comme dans le roman – remarque le roi chantonne un peu dans le film – ?

  • Glorfindel

    Je suis d’accord. Mais quand je parle de la CGI des Gobelins c’est pas pour le style (dans le bouquin ils n’ont rien a voir avec ceux de la Moria, donc ca ne me choque pas du tout) mais plus que sur certains plans j’ai trouvé du coup que les visages des Gobelins manquaient de netteté et de piqué au niveau de la lumière (les traits sont trop lissés) , c’est plus flagrant en HFR qu’en 2D. Je préfère les magnifiques maquillages des orcs de Cirith Ungol dans le retour du roi par exemple.

  • Olorin

    Ah, oui je comprend tout à fait. Après moi je l’ai vu en 3D (oui, celle merdique du CGR) mais pas en 48ips, c’est donc moins flagrant.

  • Julien

    mdr moi j’ai trovuer ça tres bien,mais j’ai pas voulu faire mon puriste,plutot pris l’adpatation comme quelq’un qui regarde un autre point de vue

  • Dain la fouine

    Sa n’a pas trop de rapport mais vers 46 min 22 (dans la bataille d’Azanulbizar) quand les nains charge après qu’Azog se soit fait mettre manchot ont voit Bolg qui se fait tué par Dwalin et sa j’en suis sur parce qu’il correspond exactement à l’image de Bolg dans votre sujet (géant, grande barbe,machettes dans le dos), au passage j’avais mis un commentaire en disant que s’y il avait de la ferraille plein la tête (Bolg)c’est qu’il avait dut se faire ressucité , donc j’avais raisons vu que sur vos image ont le voit à dol guldur :).

    Sinon par rapport au sujet : Le film est juste MONSTRUEUSEMENT parfait!!!!

    • Drisar

      je ne dirais pas que je suis un fan mais j ai lut le SDA, silmarillon, fearie, bilbo, conte inachevé 1 et 2eme age, et en court du 3 ème age.
      Tout d abord je pense que ce sera les dernière fois que nous verrons la terre du milieu au cinéma, les acteurs vieillissent, certain on plus 70ans et que aucun réalisateur n aura le courage de prendre ou reprendre les 2 trilogies de Tolkien revisité par Peter (faudrait être encore plus fou que Jackson.
      Pour ma premier passage au cinéma je suis allé le voir en 2D VO, et j ai été ravis enchanté les 2h45 sont passé comme 30min et ne partage pas du tout les points de nos deux premier critiques.
      Je trouve qu’il colle bien a Tolkien, qu’il n y a pas de longueur (dans les livre du SDA, et du hobbit il y a des longueurs) mais dans le film le rythme est soutenu, Radagaste et ses lapins sont super, Torin magnifique, Gandalf fidèle a lui même, et bilbo super sans parlé de Gollum que je ne peut pas décrire 😉 quand au ajouts elles sont mise au bon endroit les personnes n ayant pas lut les livres comprendront il ne seront pas désorienté et de plus avec des clin-d’œil pour ceux qui on lut les livres.

      Quand au critique négative:
      Bien sur, Vous auriez fait beaucoup mieux,… non mais n oubliez pas que c’est des films pour tout le monde ils devraient nous donné envie de lire ou de relire les livres et je crois que c’est réussis car il y a beaucoup de personnes qui donne leur avis qui se replonge dedans pour trouvé la faille, n’oublions pas qu’a la base le livre le Hobbit et un livre pour enfants hé oui donc Peter Jackson aurai du faire un dessin animé pour les petit si on veux collé a Tolkien. Certain dise que c’est trop digital ou informatisé dans un sens peut être mais ce sont les mêmes qui on dit que Avatar était géant super magnifique, donc la je crois que ceux qui on dis ça, ne le dirons plus (je ne l ai pas vu perso)

      Dans tout les cas ceux qui on aimé le film allé voir la suit et les autres retourner a vous bouquins et boycotté les deux autre film, mais de tout façons cela et bien parti pour être un chef-d’œuvre du cinéma

  • beddoe

    bonsoir et happy new year !
    le pb dans ce film assez plaisant tout de même est que certaines scènes sont trop longues et d’autres trop courte (la clef d’ou elle sort ?), (gobellin ville trop de poursuites et pas assez de « fond ») la scène du sauvetage de thorin par Bilbo sans l’aide de l’anneau, incongrue et irréaliste…que foute les autres nains !! s’il avait fait usage de l’anneau ça changeait tout… moins besoin de courage et plus logique
    Bref tout cela manque de poésie et de profondeur, trop d’effets spéciaux, PJ n’etait pas l’homme de la situation, d’ailleurs il le sentait lui-même…

  • Pingback: Longchamp()

  • Pingback: cheap oakleys()