Howard Shore, l’âme de la Terre du milieu

Qu’est-ce qu’un film sinon de l’image et du son. Le monde de l’audiovisuel a deux penchants et il ne faut en aucun cas en délaisser un, au risque que la production finale en pâtisse. Si l’on vous dit L’Empire contre-attaque, vous voyez furtivement les vaisseaux de l’empire et entendez l’aire reconnaissable de John Williams ; si l’on vous dit Pirates des Caraïbes, vous voyez le charmant Jack et entendez la musique entraînante de Hans Zimmer ;  si l’on vous dit Titanic vous voyez Jack et Kate à la proue  du « Paquebot de Rêve » et vous entendez la douce musique de James Horner.

Il est alors temps pour nous de dire quelques mots sur Howard Shore, celui qui créa la bande musicale si reconnaissable du Seigneur des Anneaux. Aujourd’hui, il réitère son travail pour la nouvelle trilogie en Terre du Milieu, Le Hobbit.

 A mon sens, la musique renforce, aussi bien dans la joie que dans le drame, les sentiments. Jacques Demy

Peut-être moins connu que ses paires telles Zimmer, Williams et Horner, notre compositeur canadien de 65 ans est a l’affiche d’un grand nombre de films depuis 1979. C’est avec David Cronenberg qu’il fit ces débuts et ce dernier le rappela dès que possible. Toutefois, au delà de ce lien privilégié, Howard Shore est un habitué de Martin Scorsese mais il a aussi croisé la route de David Fincher, D’Al Pacino, de Cris Colombus et de Tim Burton pour ne citer qu’eux. Néanmoins pour toute une génération, il est désormais lié à Peter Jackson et, pour tous les amoureux de la Terre du Milieu il est maintenant attaché à Tolkien. Il apporte ainsi sa pierre à ce gigantesque univers qui ne cesse de grandir au fil des décennies. L’Univers est définitivement bien en expansion.

Douze heures de musique composée pour la première trilogie et sûrement autant pour la deuxième, l’homme au deux oscars (2002-2004), va de nouveau apporter sa vision sur les écrits de Tolkien. A chaque sentiment, à chaque événement, son air musical mais, dans cet univers, ce sont bien les races qui sont caractérisées par des thèmes. Si les violons du Seigneur des Anneaux donnèrent forme à l’univers Hobbit et les violoncelles et cuivres à celui des hommes, nous attendons impatiemment d’en entendre plus sur celui des nains. Quant aux elfes, ils quittent ces rivages pour les Terres Immortelles et pour ce peuple raffiné, seule une douce mélodie associée à de jeunes chœurs peut leur convenir mais, nous n’en saurons pas plus, sauf si un jour un film nous emporte bien avant ces âges et donne l’occasion à un compositeur de caractériser leur culture via sa musique.

L’heure pour nous est à celle des nains et pour ce peuple déterminé et coriace, il n’est que les sons profonds et résonnants comme  provenant des montagnes, qui puissent les caractériser. Nous en avons eu un aperçu avec The Misty Mountains Cold mais, il nous tarde d’en apprendre plus sur la musique qui symbolisera la civilisation naine. Quoiqu’il en soit, une part de la magie de ces films sortira bel et bien de la baguette de notre chef d’orchestre, Howard Shore.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=aQ3bMeUg7yg[/youtube]

12 pensées sur “Howard Shore, l’âme de la Terre du milieu

  • 19 août 2012 à 12 h 23 min
    Permalink

    j,adore la musique ,du seigneur des anneaux !

    Répondre
  • 19 août 2012 à 15 h 22 min
    Permalink

    Une musique exceptionelle, un film exceptionnel.. on est transportés !

    Répondre
  • 19 août 2012 à 22 h 28 min
    Permalink

    Bravo à lui pour ses musiques qui nous font voyager dans l’univers de Tolkien.

    Répondre
  • 20 août 2012 à 8 h 06 min
    Permalink

    A chaque lecture d’un des livres de Tolkien, je mets la musique du Seigneur des Anneaux d’Howard Shore pour m’accompagner. C’est immersif!

    :Benjamin:

    Répondre
  • 20 août 2012 à 9 h 24 min
    Permalink

    c,est une musique sublime !!!!

    Répondre
  • 21 août 2012 à 3 h 20 min
    Permalink

    j’ai hâte d’écouter les musiques dans les cavernes des gobelins, j’espère que ce sera aussi vibrant que les musiques dans les mines de la Moria !

    Répondre
  • 22 août 2012 à 11 h 50 min
    Permalink

    bel article. En ce qui me concerne la musique est un élément qui joue toujours beaucoup au cinéma ( ou dans les séries ) pour apprécier une oeuvre, ça peut même carrément provoquer une passion pour un film ou l’inverse ( une BO ennuyeuse peut littéralement détruire un film par ailleurs bon ) Les musiques d’Howard Shore sur le seigneur des anneaux sont vraiment énormes et la variété des thèmes, des instruments souligne bien les ambiances, lieux , peuples ( pour les nains on a le fameux thème de la moria dans le premier film et ce dernier s’accorde à merveille avec le thème « Foundation of stones » au début du second film , lorsque Gandalf affronte le Balrog … Je ne comprend pas bien pourquoi certains critiquent ces musiques ( certains ne les aiment pas, les trouvent pompeuses voire pompier, y compris parmi certains très grands fans de Tolkien, j’écoutais encore ya pas longtemps Vincent Ferré à la radio qui émettait des réserves ) plutôt bizarre mais la musique c’est subjectif ( pourquoi certains adorent la musique classique et d’autres la détestent , c’est dur à dire et ça échappe à toute analyse rationnelle … En tout cas moi j’adhère aux compositions de Shore et je crois que j’aurais moins aimé un autre compositeur ; même si j’adore parfois Zimmer ( Gladiator ) même si Vangelis a composé des airs sublimes pour films épiques ( cf Alexandre ) je trouve que Shore a parfaitement rendu l’ambiance des films et l’emprunte de chaque lieu ; Seul petit bémol, certaines compositions dans le retour du roi ( notamment quand la bataille de Minas Tirith commence ou dans le chemin des morts ) sont un peu fadasses comparées à d’autres, et m’ont un peu cassé la magie de ces scènes

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

css.php