Interview de la doublure de Kili

Le site Middle Earth News a réussi à obtenir l’interview de l’acteur Néo-Zélandais Ravi Narayan, qui a notamment été la doublure de Kili dans la trilogie du Hobbit. Tolkiendrim vous propose une traduction de cet entretien.

Ravi

Ravi Narayan

 

Middle Earth News : Comment avez-vous entendu parler de ce film ? Aviez-vous déjà de l’expérience en tant qu’acteur ?

Ravi Narayan : La première fois que j’en ai entendu parler, c’est par mon agent (à l’époque où j’en avais un), je ne savais pas que Peter allait faire ce film. J’avais déjà fait de nombreuses apparitions dans des publicités, ainsi que dans la série Shortland Street. J’avais également travaillé sur les films Yogi l’Ours, Ice et The Insatiable Moon. Plus je jouais, plus je me rendais compte que c’était ce que je voulais faire. J’ai beaucoup appris sur les plateaux, et j’ai rencontré quelques personnes très talentueuses.

 

MEN : Comment s’est passée l’audition ?

RN : La première audition s’est déroulée à Auckland. Ils voulaient s’assurer que j’avais la bonne taille. Jamais encore je n’avais rencontré autant de personnes de petite taille ! Je passais pile poil. La seconde audition, très amusante, a eu lieu à Wellington. Il s’agissait d’un boot camp, en quelque sorte, mais c’était tellement fun ! Nous avons été évalués sur des critères aussi variés que notre jeu d’acteur, le maniement des armes et nos capacités physiques. Je crois que nous étions une trentaine, mais je ne suis pas certain du nombre exact. A la fin du camp, les rôles n’étaient toujours pas attribués, mais nous n’étions plus que quinze. Je voulais tellement ce rôle que j’ai démissionné de mon travail, simplement pour pouvoir être disponible pendant le tournage. Je n’étais même pas certain d’être pris, mais c’est le genre d’opportunité qu’on a qu’une seule fois dans sa vie, et pour rien au monde je ne voulais la manquer !

 

MEN : Officiellement, votre rôle dans le Hobbit est « doublure de petite taille pour Kili ». Mais vous aviez également le rôle d’un Gobelin dans la scène de la grotte de Gollum. Et sur votre page facebook, on peut vous voir dans le rôle d’un autre Nain, et même en Hobbit ! Comment décririez-vous les rôles liés à votre statut de « doublure de petite taille » ?

RN : J’ai été auditionné pour être la doublure d’Aidan (Kili), c’était donc mon rôle principal, et celui pour lequel je m’entraînais le plus. Au fil du temps, j’ai aussi fait la doublure d’un autre nain. Disons que je garde ça comme un mystère pour l’instant, pour que les fans puissent se poser quelques questions ! J’ai été très chanceux d’avoir été choisi pour jouer l’un des gobelins, en plus de mon rôle de Kili. Et ça ne s’est pas arrêté là ! Peter m’a demandé si je pouvais jouer le rôle d’un Hobbit, et j’ai accepté. J’ai également tourné dans des scènes de combat, comme nain générique. Les photos sur Facebook sont celles de ces personnages.

Ravi et Aidan Turner, les deux hommes derrière Kili

Ravi et Aidan Turner, les deux hommes derrière Kili

MEN : Puisqu’Aidan Turner interprétait Kili, vous avez certainement beaucoup travaillé avec lui. Comment était-ce ?

RN : C’était génial. Il était très abordable et nous avons beaucoup rit. C’était très agréable de travailler avec lui. Je crois que là où nous nous sommes le plus amusés, c’était lors des entraînements avec nos armes.

 

MEN : Nous avons entendu parler de l’énorme temps de préparation nécessaire aux nains chaque matin. Cela etait-il également le cas pour chacune des doublures ?

RN : Cela dépendait du programme du jour. Parfois nous commencions très tôt, parfois nous terminions très tard, c’était très variable. C’est une question assez difficile. En général je parlais et dansais beaucoup durant le maquillage, alors ça me prenait plus de temps. Et je passais beaucoup de temps aussi à me débattre dans ma large combinaison. En fait, j’étais vraiment doué pour la mettre à l’envers !

 

MEN : Quel était l’aspect le plus éprouvant dans le fait d’être une doublure ?

RN : S’habituer à être petit (être surnommé « scalie » tout le temps) (Note de Tolkiendrim, le terme anglais est « scale double », d’où le jeu de mot). Je sais que je suis petit, et ça peut paraître étrange mais je ne me vois pas comme tel. Mais je m’y suis fait.

Ravi grimé en Gobelin par Weta

Ravi grimé en Gobelin par Weta

MEN : Quel est le jour où vous vous êtes le plus amusé sur scène ?

RN : À chaque fois que nous filmions, j’étais en plein rêve, honnêtement. C’était tellement bon. On riait tout le temps sur le plateau. Une fois, j’étais tellement à fond durant une scène de combat que j’ai oublié de mourir quand j’étais censé le faire. Tout le monde me criait « meurt ! Ravi meurt ! » Finalement, j’ai fini par être fauché par un Orque et par mourir. Sur une des cascades à Lacville, j’ai pu donner mon avis sur la façon dont je pensais que ça pouvait fonctionner. C’était toujours fun sur le plateau.

 

MEN : Et à l’opposé, quel a été le jour le plus difficile ?

RN : Personnellement, aucun jour en particulier, mais je pense que ça a dû dépendre des capacités physiques et de la forme de chacun.

 

MEN : Y avait-il beaucoup de contacts entre les personnages principaux et les doublures ?

RN : Au début, nous avons eu quelques entraînements ensemble. A chaque fois que nous étions ensemble sur scène, nous échangions des remerciements, et nous parlions de ce qu’il allait nous falloir pour la prise. Parfois nous nous rencontrions et nous parlions entre les scènes.

 

MEN : Que faisiez-vous lorsque vous n’étiez pas sur scène ?

RN : Durant mes heures creuses, je continuais mon entraînement. Je courais et je faisais de la gym. C’était important pour moi d’être en forme pour rester concentré et éloigné des distractions. Cela m’aidait également à répondre à ce que l’on nous demandait sur scène. J’adore m’entraîner, et je continue encore aujourd’hui.

 

MEN : En regardant les deux premiers films, cela vous arrive-t-il de penser « Hey, c’est moi ça ! » ?

RN : Oh oui, bien sûr ! Mais vu le peu de scènes dans lesquelles j’apparais, je préfère laisser les fans essayer de m’identifier, plutôt que de le dire moi-même. C’est quand même plus fun comme ça, non ?

Ravi sur le plateau de télévision

Ravi sur le plateau de La nouvelle Zélande a un incroyable talent

MEN : Qu’avez-vous fait depuis la fin du tournage du Hobbit ?

RN : Depuis le Hobbit, j’ai fait plusieurs shoots photo, ainsi que des publicités. Je travaille de nouveau à temps partiel, dans le domaine de l’électronique. J’ai fait des apparitions dans l’émission La Nouvelle Zélande a un incroyable talent et trois démonstrations de danse lors d’évènements caritatifs. J’ai également été juge dans une recherche de talents locaux.

 

MEN : Vous êtes allé jusqu’aux demi-finales de La Nouvelle Zélande a un incroyable talent ! Pourquoi avoir auditionné pour l’émission ?

RN : En effet, je suis arrivé jusque là, et je ne m’y attendais absolument pas ! Je suis passionné de danse et de musique, et je savais qu’une fois le Hobbit terminé, je voulais continuer à faire quelque chose d’excitant. Pourquoi je l’ai fait ? Pour plusieurs raisons. C’était une vendetta personnelle contre les stéréotypes vis-à-vis des personnes au physique atypique. J’étais déterminé à prouver qu’être de petite taille ne devrait jamais être perçu comme une faiblesse, ou synonyme de personne sans grand talent ou grande sensibilité. Nous sommes comme tout le monde… Parfois même il nous arrive d’être meilleurs !

 

MEN : Une dernière observation sur Le Hobbit ?

RN : Avoir eu l’opportunité de travailler avec des gens si talentueux me rend humble. Je voudrais remercier tous ceux qui ont cru en moi. J’ai beaucoup appris, et je veux juste continuer à apprendre.

 

MEN : Si vous devriez donner un conseil aux personnes qui liront ceci, quel serait-il ?

RN : Un seul ? Mais je pourrais en donner plusieurs. La chose à laquelle je tiens le plus et que j’aimerais partager, c’est de ne jamais abandonner vos rêves. S’il y a une chose que vous aimez vraiment faire, alors foncez et ne laissez rien vous retenir.

 

Si vous voulez lire l’interview en anglais, vous pouvez la trouver sur le site de Middle Earth News.

Cyril

A propos de Cyril

Etudiant en informatique, ce Bordelais d'une vingtaine d'année, est rédacteur depuis septembre 2014. Ce fan de Tolkien adore par dessus tout chercher des œuvres faisant référence ou prenant inspiration dans le Légendaire du Professeur.
Bookmarquez le permalien.