Interview du sculpteur Steve Paterson

Tolkien et son univers inspirent de nombreux artistes à travers le monde. Après Tim Tolkien, Tolkiendrim vous propose d’aller à la rencontre d’un autre artiste inspiré, le sculpteur Steve Paterson, créateur d’un buste de l’écrivain.

Tolkiendrim : Steve, vous êtes sculpteur et êtes notamment le créateur d’un buste de Tolkien que l’on retrouve parmi d’autres créations sur votre site internet. Avant de revenir plus précisément sur ce buste, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur vous, votre parcours et votre rapport à la sculpture ?

Steve Paterson : J’ai toujours fait de la sculpture. Lorsque je n’étais encore qu’un jeune garçon je n’ai jamais été aussi heureux qu’avec un bloc de pâte à modeler. Je pouvais m’amuser avec pendant des heures ! A 15 ans je suis complètement sorti du système scolaire, sans qualification  si ce n’est un diplôme d’art du premier degré, et j’ai commencé à travailler comme ouvrier dans une imprimerie de Dundee en Écosse.. J’ai rapidement réalisé que ça n’était pas fait pour moi et j’ai dû trouver une échappatoire. Les circonstances n’étaient pas favorables et c’était douze ans avant que je ne quitte finalement ce travail, mais durant tout ce temps (principalement celui de mes employeurs) je lisais – sur l’histoire de l’art, les techniques de sculpture, les méthodes de moulage, etc.

Le salaire était décent et me laissait de quoi louer un petit studio, la sculpture n’était encore qu’un pur hobby alors qu’elle me prenait une part grandissante de mon temps libre. Alors que j’avais 28 ans, mon patron a pris une sage décision et m’a ouvert les yeux. A ce moment là, mes choix se limitaient à chercher un nouvel emploi ou à tenter d’utiliser ce que j’aimais le plus et faisais le mieux. Malheureusement, la plupart de mes amis artistes qui étaient passés par la route traditionnelle de l’école d’arts étaient soit en pleine difficultés, soit avaient abandonné tout espoir d’être artiste, je savais donc que pour commencer je devais avoir un travail assez viable financièrement. Il s’agissait de me permettre de vivre plus que de me faire plaisir.

 

T. : Votre site présente principalement des bustes, pratiquez vous d’autres formes de sculptures et pourquoi cet attachement aux bustes ?

S.P.Lorsque j’ai commencé à sculpter en tant que professionnel je produisais principalement des travaux figuratifs de petite échelle. Il y a toujours quelques unes de mes premières figurines en vente sur mon site internet, mais il faut bien les chercher ! Cependant, le portrait a toujours eu ma préférence. J’ai la chance de pouvoir trouver l’inspiration rien qu’en allant faire mes courses. La plupart des sujets de ma galerie étaient des personnes devant lesquelles je suis passé en me disant “Tiens je pourrais utiliser ça”. Ça m’a mené à quelques conversations embarrassantes. Cela m’a pris beaucoup de temps et des centaines d’échecs pour comprendre que le meilleur portrait n’était pas nécessairement le plus fidèle. J’ai réalisé de nombreux portraits anatomiquement fidèles qui n’étaient guère mieux que des personnages en cire ou, au pire, des masques mortuaires, pour réaliser une bonne sculpture, en particulier lorsqu’il s’agit d’un portrait, il faut accentuer la profondeur, la lumière et les formes. Il s’agit d’en créer un qui ressemble plus à la personne que la personne elle-même, un vrai défi ! 75% de mon travail finis toujours dans la poubelle !

 

T. : Une fois votre choix effectué, comment procédez-vous pour réaliser le buste ? Quels sont les différentes étapes de votre travail ?

S.P.C’est aussi simple que s’asseoir avec un sac d’argile, une tasse de thé, 50 images de référence du sujet et jeter l’argile sur une armature jusqu’à ce que ça ressemble à la personne, ça semble désinvolte mais c’est vraiment aussi simple que ça. Lorsque c’est terminé, c’est là que je commence le réel labeur. Il s’agit, dans un premier temps, de réaliser un modèle solide depuis l’argile originelle. Il reste encore de nombreuses retouches à faire à cette étape, mais une fois celles-ci terminées, je peux créer un moule qui me servira pour plusieurs moulages ultérieurs. Chaque moulage est ensuite relevé en bosse], poli, patiné et monté pour arriver au produit fini. Le plaisir pour moi reste dans la sculpture. Le moulage reste le mal nécessaire.

 

T. : Parmi toutes les pièces que vous présentez on retrouve aussi bien des bustes de sportifs que d’écrivains ou encore de personnages historiques, y a-t-il une raison particulière derrière cette cette diversité ?

virginia_woolf_bust2
Buste de Virginia Woolf
Buste de Frank Zappa
Buste de Frank Zappa

 

S.P. : Pas vraiment, si ce n’est qu’il s’agit de personnes qui m’ont inspiré à un moment donné. J’écris ceci depuis mon atelier et quand je lève les yeux, je vois un portrait de Mohammed Ali aux côtés de ceux de Virginia Woolf et de Frank Zappa..

 

 

 

T. : Revenons en au buste de Tolkien, celui-ci s’inscrit dans une série de buste d’écrivains que l’on retrouve sur votre site internet. Comment avez-vous sélectionné les écrivains que vous avez sculpté ?

S.P.Vous devez d’abord aimer l’écrivain. Si ce n’est pas le cas ça se verra forcément dans le travail fini. Malgré mon parcours scolaire assez léger, j’étais et suis toujours un lecteur vorace qui adore les classiques.

 

 T. : Mais pourquoi Tolkien ? Avez vous lu certains de ses ouvrages, ou l’avez vous choisi pour la place qu’il occupe dans la littérature ?  

S.P.J’ai lu le Hobbit lorsque je devais avoir à peu près 10 ans et j’ai dévoré le Seigneur des Anneaux peu de temps après. Je crois que je l’ai lu tous les ans jusqu’à mes vingts ans environ. Je le relis toujours occasionnellement. C’est un de mes livres préférés. Malgré l’intérêt que peuvent avoir les différentes créatures de la Terre du Milieu, j’y trouve surtout un commentaire très fin sur l’humanité dans toutes ses formes, bonnes comme mauvaises.

 

T. : Y a t-il dans son univers une histoire, un paysage ou bien un personnage que vous affectionnez particulièrement et qui vous inspire ?

S.P.Sam, Définitivement Sam Gamegie. Persévérance, loyauté, force cachée, bravoure, et un sacré bon chanteur. Toutes les qualités qui me font défaut…

 

T. : Songez-vous à créer des bustes de personnages tirés de cet univers ?

S.P.Il y a tellement d’autres artistes qui font un travail exceptionnel avec les personnages de Tolkien, – en particulier les travaux de petite échelle, je suis très heureux de les leur laisser !

 

Site officiel de Steve Paterson

Alexandre

Administrateur du site depuis fin 2013, Alexandre est un passionné. C’est ce qui l’a conduit à étudier les écrits du Légendaire dans un mémoire consacré à la résurgence de la période contemporaine et à la réappropriation de motifs médiévaux dans le Seigneur des Anneaux, mais aussi à explorer Oxford sur les traces de Tolkien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

css.php