Interview exclusive de Vincent Ferré pour Tolkiendrim

Bonjour à toutes et à tous,

A l’instar  de John Howe il y a quelques mois déjà, Vincent Ferré a gentiment accepté de nous donner une interview écrite. Mais qui est Vincent Ferré ?

Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, ce grand Monsieur est professeur de littérature générale et comparée  à l’Université Paris Est Créteil.

Il est connu du grand public pour ses ouvrages sur l’écrivain britannique John Ronald Reuel Tolkien et pour ses traductions. Il est chargé par Christian Bourgois puis Dominique Bourgois de l’édition en français des œuvres de l’écrivain anglais, collaborant à la traduction de plusieurs de ses livres inédits en français, comme les Lettres ou la série des volumes de l’Histoire de la Terre du Milieu (traduction de Daniel Lauzon) ; il a entamé en 2000 une révision de la traduction du Seigneur des anneaux.

Il a aussi collaboré à la traduction du premier film de la trilogie cinématographique de Peter Jackson adaptant l’œuvre majeure de J. R. R. Tolkien, ainsi qu’aux expositions Sur les terres de Tolkien (œuvres de John Howe, 2002-2004), Le Seigneur des anneaux, De l’imaginaire à l’image (œuvres de John Howe et Alan Lee, Bibliothèque nationale de France, 2003-2004), ou encore à la résidence artistique de John Howe à Sainte-Ursanne (Suisse, été 2007), avant de traduire, avec Delphine Martin, le Cahier de croquis du Seigneur des Anneaux d’Alan Lee, en 2006 puis Une tapisserie pour Tolkien de Cor Blok en 2011. Il a donné des conférences en Angleterre, en Suisse, en Allemagne, en Italie et en France. La collection « Médiévalisme(s) », qu’il dirige chez CNRS Éditions, est lancée en septembre 2009 par la publication d’un ouvrage d’Isabelle Pantin consacré à Tolkien, Tolkien et ses légendes. Une expérience en fiction. Il dirige actuellement un Dictionnaire Tolkien, à paraître en octobre 2012.

Nous vous offrons donc la possibilité de poser vos questions au Professeur, nous sélectionnerons les dix plus pertinentes et les lui soumettrons.

A vos claviers !

Source : Wikipédia 

 

18 pensées sur “Interview exclusive de Vincent Ferré pour Tolkiendrim

  • 5 août 2012 à 9 h 54 min
    Permalink

    Vraiment qu’elle chance ! =)

    Répondre
  • 5 août 2012 à 11 h 06 min
    Permalink

    J’ouvre le bal: Bonjour V. Ferré, êtes vous à l’origine du changement de traduction du nom de famille « Sacquet » et « Bessac »? Si oui pourquoi? Si non, êtes vous d’accord avec ce changement? D’un point de vue personnel, je ne trouve pas ce changement nécessaire je trouve même cela dénature le personnage. Le nom Sacquet fait tellement parti du monde « français » de Tolkien. Chers admins de Tolkiendrim, je sais que je suis insistant sur ce sujet, mais je suis tellement « choqué » de cette décision! Bonne journée à tous! Benjamin

    Répondre
    • 6 août 2012 à 10 h 30 min
      Permalink

      Bonjour Delacoux,

      Si je peux me permettre, ayant discuté avec Vincent Ferré de la nouvelle traduction au colloque Tolkien & les Inklings qui a eu lieu la semaine dernière, il n’est pas à l’origine de cette nouvelle traduction par Daniel Lauzon. Il faut savoir qu’en France (c’est différent dans d’autres pays), une traduction est une oeuvre originale soumise au droit d’auteur, ainsi, si on peut retraduire, il faut tout retraduire sinon c’est du plagiat. Sacquet est une création de Francis Ledoux, cela lui appartient, Daniel Lauzon ne pouvait pas en faire usage. Les noms qui ne changeront pas seront ceux qui sont assez transparent.

      A noter, de plus, que dans Bilbo le Hobbit de Francis Ledoux, Bilbo s’appelle Baggins et non Sacquet, la traduction des noms était partielle. Ce n’est que dans le Seigneur des Anneaux que Francis Ledoux a traduit tous les noms.

      Si cela peut te rassurer, les poèmes et chansons seront eux aussi retraduits avec rimes et métriques les rendant encore plus beaux, j’en ai vu de mes yeux 😉

      Répondre
      • 8 août 2012 à 10 h 31 min
        Permalink

        Merci Zelphalya pour ces explication, je ne savais absolument pas que les traductions étaient sujets aux droit d’auteurs, mais après tout ça se comprend tout à fait! Je reste quand même désappointé que Bilbon ne s’appelle plus Sacquet. J’avais bien remarqué quand dans le Hobbit, le traducteur avait laissé Baggins et que ce n’est que dans le Seigneur des Anneaux que « Sacquet » est apparu. Merci et bonne journée à toi!

        Répondre
  • 5 août 2012 à 11 h 07 min
    Permalink

    Excellent! Quelle chance nous avons grâce à vous de pouvoir être en contact avec des connaisseurs tels que J. Howe et V. Ferré! Qui sera le prochain?!

    Répondre
  • 5 août 2012 à 11 h 22 min
    Permalink

    Tolkiendrim ! Mais vous allez atteindre une qualité énorme sur ce site à force !!!! Vous vous inscrivez dans la lignée des Tolkiendil.

    Répondre
    • 20 août 2012 à 16 h 11 min
      Permalink

      Pour s’inscrire dans la lignée de Tolkiendil, il me semble que l’important est de favoriser les oeuvres de J.R.R. Tolkien. Or si je lis bien les news du site, Tolkiendrim est plutôt d’un site de fan des adaptations cinématographique, ce qui n’est pas tout à fait le même objet… 😉

      Cordialement

      Répondre
  • 5 août 2012 à 12 h 21 min
    Permalink

    Un connaisseur s’il en est, et fort agréable en plus !

    Répondre
  • 5 août 2012 à 14 h 44 min
    Permalink

    J’en ai une : le processus de traduction des volumes restant des HoME et la révision de la traduction du Seigneur des Anneaux sont-ils toujours d’actualité ?

    Répondre
    • 7 août 2012 à 19 h 26 min
      Permalink

      Je me joins à la demande de John Ronald Stu pour la poursuite de la traduction des HoMe ainsi que du restant de l’oeuvre de Tolkien.

      Est-il possible que ces HoMe atteignent leur finalité et originalité tel qu’elles ont été éditées par Christopher Toklien, chez les francophones. Et qu’après celà, l’oeuvre de Tolkien soit achevée dans les bibliothèques francophones, hormis les essais, dictionnaires et développements d’auteurs.

      Car, la sortie des Enfants de Hurin, m’avaient grandement surpris en bien, même si l’on sait que ces histoires qui fondent les premiers âges sont racontées de façon parcellaires mais heureusement avec une grande maîtrise.

      Je redoute, que plus tard certains possesseurs des droits à l’oeuvre de Tolkien s’épanchent sur son monde et développent à partir de la matière visuel de Peter Jackson et les multiples mythes des HoMe, des contradictions ou dénature tout ceci.

      Tel que l’ont peut s’apercevoir sur certains jeux vidéos …

      Répondre
  • 5 août 2012 à 16 h 24 min
    Permalink

    Quand avez-vous eu votre premier contact avec l’univers de Tolkien ? Comment cela s’est passé, et quand avez vous voulu le traduire ?

    Répondre
  • 5 août 2012 à 17 h 08 min
    Permalink

    Et comme par coïncidence, j’écoutais sa conférence à la BNF en 2004 avant hier soir.. Bien joué !

    Répondre
  • 5 août 2012 à 17 h 17 min
    Permalink

    Cher Professeur,
    Etant l’année prochaine en faculté de lettres, et un passionné, de vous d’une part et de Tolkien d’autre part, outre l’envie de vous rencontrer personnellement, ou de pouvoir discuter par le biais de quelconque moyen, j’aimerais savoir quelles débouchées y aurait-il à avoir si un étudiant était amené, je l’espère à produire une thèse en rapport premier avec Tolkien ? Je précise tout au plus que j’aimerais me diriger vers la linguistique ancienne. Je vous remercie d’avance d’avoir participé à la vie de ce site actif et riche, et je vous serais reconnaissant de répondre à mes interrogations, merci.
    M.

    Répondre
  • 6 septembre 2012 à 17 h 14 min
    Permalink

    Merci à Tolkiendrim pour l’invitation, et merci à tous pour vos questions. J’ai renvoyé cinq pages de réponses… à l’équipe de Tolkiendrim de jouer!
    cordialement,
    Vincent Ferré

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

css.php