Les Anneaux de pouvoir dans les adaptations de Peter Jackson

« Trois Anneaux pour les Rois Elfes sous le ciel,
Sept pour les Seigneurs Nains dans leurs demeures de pierre,
Neuf pour les Hommes Mortels destinés au trépas,
Un pour le Seigneur des Ténèbres sur son sombre trône
Dans le Pays de Mordor où s’étendent les Ombres.
Un Anneau pour les gouverner tous, un Anneau pour les trouver,
Un Anneau pour les amener tous et dans les ténèbres les lier
Au Pays de Mordor où s’étendent les Ombres. »

C’est sur ce désormais célèbre poème de J.R.R Tolkien, écrit en prélude au Seigneur des Anneaux que je débuterai cet article.

Quand on parle d’Anneaux on pense tout de suite à l’Unique, qui a largement été mis en avant dans la première trilogie de Peter Jackson, mais on oublie souvent les dix-neuf autres. Ils ont tous pour point commun d’avoir été conçus en Eregion pendant le Second Âge, mais ils diffèrent par bien des aspects.

Le Maître Anneau a été forgé par Sauron lui-même dans les flammes de l’Orodruin et a pour vocation d’asservir les porteurs des autres Anneaux de pouvoir.

IF

Il procure invisibilité et longévité à celui qui le porte, cette dernière caractéristique a d’ailleurs permis à Gollum de vivre jusqu’à l’âge avancé de cinq cent soixante-dix-neuf ans.

IF
Bilbo, quant à lui, avait cent trente et un ans lorsqu’il quitta la Terre du Milieu.

Bilbo aux Havres Gris
Les trois Anneaux des Elfes ont été forgés par Celebrimbor, fils de Curufin qui était lui-même l’un des sept fils du célèbre Fëanor, créateur des fameux Silmarils. Par chance Celebrimbor les avait forgés seul, ce qui permit aux Elfes de les dissimuler et d’échapper à l’emprise de Sauron et de l’Unique.

IF

Nenya, l’Anneau de l’eau, était fait de Mithril et de diamants, et conférait à son porteur le pouvoir de prescience et de protection. Au-delà du prologue, on peut voir l’anneau dans le passage du « Miroir de Galadriel » dans La Communauté de l’Anneau lorsque la compagnie séjourne en Lorien.

Nenya05

Nenya06

Vilya, l’Anneau de l’air, était fait d’or et de saphirs et conférait à son porteur le pouvoir de guérison. Il fut remis dans un premier temps à Gil-Galad, roi des Ñoldor.

IF
Il le confia ensuite à la garde d’Elrond. La seule scène où l’on voit l’anneau apparaître (et encore, de loin) est celle des Havres Gris lors de l’épilogue du Retour du Roi.

Screenshot - 23_06_2013 , 20_15_30
Enfin Narya, l’Anneau de feu, fait d’or et de rubis, conférait à son porteur le pouvoir de raviver la flamme dans le cœur des gens afin de résister à la tyrannie. Il  fut donné à Círdan le Charpentier, grand constructeur de navires (entre Celeborn et Galadriel ci-dessous).

IF
Plus tard, lorsque les Istari arrivèrent en Terre du Milieu par les Havres Gris, Círdan confia l’anneau à Gandalf car il savait qu’il allait lui être utile. On le voit d’ailleurs au doigt du magicien lors, encore une fois, de la scène des Havres Gris.

Gandalf_with_Narya

Les Neuf furent forgés par les Elfes du Gwaith-i-Mirdain (composé de Noldor de l’Eregion) et Annatar (qui n’est autre que Sauron).

Annatar
Ils étaient ornés chacun d’une pierre particulière, dont on ignore la nature exacte, et procuraient à leurs porteurs, à l’instar du Maître Anneau, invisibilité et longévité.

IF
Sauron les déroba à Celebrimbor et en fit don à neuf seigneurs des Hommes, parmi lesquels trois étaient des Numénoréens (le peuple d’Aragorn), le plus illustre étant le Roi-Sorcier d’Angmar, et au moins un était un Oriental (Khamûl). Les Anneaux les corrompirent et il devinrent les plus terribles et fidèles serviteurs de Sauron : Les Nazgûl.

Roi-Sorcier
Enfin, plus proche de l’actualité, nous allons traiter à présent des Sept. Comme les Neuf, ils furent créés par les forgerons d’Eregion sous la direction de Sauron et dérobés à Celebrimbor par celui-ci. Distribués aux seigneurs Nains, notamment à Durin III, roi de Kazhad-dûm, dont Thorin descend en droite ligne. Sauron reprit trois de ces Anneaux alors que les quatre autres furent détruits par les Dragons.

IF

IF

IF
Ces Anneaux ne semblaient pas affecter la longévité de leurs porteurs ni les rendre invisibles. En fait, le seul pouvoir qu’ils avaient sur les Nains était celui d’accroître leur convoitise pour l’or et tout ce qui est précieux. C’est d’ailleurs cette convoitise qui causa la perte à plusieurs reprises des membres de la lignée de Durin.

À Kazhad-dûm tout d’abord, où les Nains creusèrent si profondément à la recherche de trésors enfouis dans les entrailles de la terre qu’il réveillèrent un Balrog de Morgoth.

puits sans fond Moria

Balrog
À Erebor ensuite, où la soif de richesse de Thrór le poussa à accumuler de nombreuses richesses qui attirèrent la cupidité de Smaug et provoquèrent indirectement la destruction de Dale et de la cité naine.

IF
Smaug
Notez au passage que dans Un voyage inattendu il n’est fait aucune allusion à l’Anneau de Thrór, Peter Jackson préfère parler de « maladie du dragon ».  Le sujet sera-t-il abordé dans les prochains épisodes de la trilogie ? Wait and see…
Je pense d’ailleurs que cette bague sertie d’une pierre bleue turquoise est le fameux Anneau donné à Durin, sa forme étant assez similaire à celle que l’on peut voir dans les images du prologue de La Communauté de l’Anneau un peu plus haut.

anneau_thror

Bien des années plus tard, Thrór remit son Anneau à Thráin et, accompagné de Nar, entreprit de reprendre la Moria. On peut encore une fois supposer que l’Anneau a influé sur la décision du grand-père de Thorin, ravivant les souvenirs de richesses incommensurables de Kazhad-dûm, dont, non des moindres, le fameux Mithril.

Durant l’absence des Nains, la cité avait été envahie par des Orcs dont le chef n’était autre qu’Azog. Les éléments qui suivent diffèrent énormément dans la version cinématographique et sont pour moi un sujet de grosse déception.

Le grand Orc décapita Thrór, grava son nom au fer rouge sur la tête de ce dernier (en runes naines afin que le peuple de Durin puisse le déchiffrer) et jeta à Nar une bourse contenant de menues piécettes.

Azog décapite Thror

Quand Nar conta la mort tragique de son père à Thráin, celui-ci, après avoir longuement pleuré et s’être arraché la barbe, entreprit son devoir de vengeance. Ainsi commença la longue guerre opposant les Nains et les Orcs, qui s’acheva par la fameuse Bataille d’Azanulbizar. Contrairement au film, Thrór ne trouve pas la mort durant cet affrontement puisque c’est sa mort-même qui engendre cette vendetta. Azog est d’ailleurs  abattu par Dáin (joué par Billy Connolly) qui le décapite ensuite.

Autre fait intéressant, Thráin, qui ne disparaît pas comme dans le film, perd l’usage d’un de ses yeux pendant le combat et non avant comme le laisse supposer le prologue. Je pense que Peter Jackson voulait que le personnage soit aisément identifiable et ce signe distinctif lui permettait de faire une référence aux écrits de Tolkien.

IF

Enfin, dernier méfait de l’Anneau de Durin : bien des années plus tard, le fils de Thrór, hanté par le souvenir des richesses d’Erebor, résolut de reconquérir la cité, se gardant bien de divulguer le but réel de sa mission à son fils. Accompagné de Balin, Dwalin et quelques autres, il entreprit donc un long voyage.


En chemin ils furent poursuivis par des créatures maléfiques, jusqu’à ce qu’un matin Thráin disparut sans laisser de traces.

Ce n’est que bien des années plus tard que Gandalf, explorant Dol Guldur, tomba par hasard sur le Nain. Celui-ci avait été enlevé et amené dans la forteresse du Nécromancien à qui il avait cédé son Anneau après moult tortures. C’est donc un Thráin à l’article de la mort qui confia la carte et la clé de Thrór au magicien, ce qui ne semble pas être le cas dans la trilogie de Peter Jackson.

IF

Combat Thrain 2
Enfin, l’Anneau des Nains est mentionné une dernière fois durant la Guerre de l’Anneau où un émissaire de Sauron proposa à Dáin, alors Roi sous la Montagne, l’un des Sept  ainsi que la Moria en échange de renseignements sur les Hobbits et notamment Bilbo. Cette offre fut fort heureusement déclinée.

C’est ainsi que s’achève ce dossier sur les Anneaux de pouvoir. En espérant que vous ayez pris autant de plaisir à le lire que moi à le préparer !

Bookmarquez le permalien.
  • Gab

    Article intéressant sur le fait d’exposer les apparitions des anneaux mais le reste s’apparente plus à des explications pour les néophytes. Explications d’ailleurs incorrectes parfois, car tu affirmes avec certitudes des choses qui sont laissés indécises. On ne sait pas ce que sont devenus les 4 autres anneaux des nains, certains furent peut-être brûler par le feu des dragons ; ensuite on ne connait pas réellement tous les pouvoirs que confèrent les Anneaux.

    • David

      Ça tombe bien, il y aussi de néophytes sur ce site… Même parmi ceux qui ont lu les oeuvres de Tolkien, certains n’ont peut-être pas lu l’intégralité ou ne se souviennent pas de tout les détails.
      Concernant mes affirmations je me suis appuyé sur les écrits de Tolkien, qui lui même a donné plusieurs versions des mêmes faits. Je pense qu’on ne saura jamais la vérité, Tolkien a malheureusement emporté ses secrets dans sa tombe.

      • Gab

        Je ne dis pas le contraire. C’est bien pour ça que je le signale…
        Il y a des versions qui prévalent.., et sur ce point dans tous les cas il est dit qu’on ne sait pas exactement ce qu’ils sont devenus, tandis que tu affirmes qu’ils ont tous été brulés par les dragons.
        Dans ce cas, ce n’est pas une question qu’il ait emporté ses secrets avec lui, il a volontairement laissé le doute quant à leur devenir dans l’histoire, de même pour les Palantirs.

  • Anonyme

    et surtout c est les Dunedains le peuple d’Aragorn qui eux DESCENDENT des Numenoreens.

    • David

      Sauf que « Dunedains » est un synonyme de « Numénoréens ». Pour preuve, voici un extrait du « Silmarillion » :

      « Ce furent les débuts de ce peuple que la langue des Elfes Verts appelle Dúnedain : les Númenóréens, les Rois parmi les Hommes »

      • Le Nain

        Il n’y par ailleurs aucun « s » à la fin de « Dúnedain », puisque le mot est déjà le pluriel de « Dúnadan » ^^

  • Rémi Bernard.

    Comme d’habitude, tu as géré mon cher! Et comme toi, pour ce qui concerne la version cinéma avec Thror, Azog, l’anneau, comment les nains viennent à la Moria et autres… comme toi… je suis très déçu. Le film me plaid beaucoup et la version longue surement encore plus, mais si il y a UNE deception, c’est bien ça. J’espère d’ailleurs (comme vous en avez parlé suite a ma question lors du live) que la mort d’Azog adviendra à la bataille des 5 armées et ce par la bonne personne!!!

  • Bombur

    Tain, enfin un article là-dessus alors que je vous avais envoyé le comparatif Thrór/prologue SDA il y a des mois lol !

  • mickael gilaizeau

    effectivement,thrain perd un oeil à la bataille,alors si peter jackson à changé le déroulement,qui est le nain avec un oeil en moins qui vient honorer le peuple de durin au prologue,est ce plutôt dain?merci d’avance

    • Bombur

      Non non, c’est bien Thráin, il lui a juste déjà enlevé son œil 😀 .

  • Bombur

    Pour ne laisser aucun doute :

    LE SEIGNEUR DES ANNEAUX :
    http://imageshack.us/a/img153/1513/q6q.png

    LE HOBBIT (à noter un plan très intéressant avec l’Anneau de Thrór bien en évidence au milieu de son trésor comme par hasard pendant la scène où ils parlent de la « maladie ») :
    http://imageshack.us/a/img20/7569/c3rb.png
    http://imageshack.us/a/img38/5209/1o1a.png

    Et pour finir :
    http://images.acgon.com/Uploadfile/goodsimages/BigImage/201211301347301.jpg

  • Faramir

    Bon dossier, clair et concis (« ça laisse plus de temps pour s’enivrer ») ;). Et n’en déplaise aux pinailleurs ce dossier est de manière générale tout à fait exacte et très compréhensible tel quel. Il me semble juste me rappeler que pour les anneaux des nazguls il ont, en effet, le pouvoir de les faire disparaître mais non de manière instantanée comme l’unique mais plutôt de manière graduelle au fur et à mesure que leur vie s’allonge et qu’ils tombent en décrépitude pour finir par passer dans le monde des ombres (c’est là tout le piège de ces anneaux qui finissent par les transformer en spectres asservis à Sauron).
    En tout cas, merci David, c’est bien de nous rappeler tous ces détails qui entreront certainement dans certaines intrigues des 2 prochains films (voire de la version longue du 1er avec un peu de chance).

  • Cavenain

    Je m’attendais à voir une analyse des Anneaux de Pouvoirs dans le film de Peter Jackson : différences avec le livres, comment-ils sont traités à l’image, comment le scénario met en avant le pouvoir corrupteur de l’Anneau, …

    Et pas un très court résumé de ce que sont devenu les Anneaux de Pouvoirs, … (En plus pour les gros débutants de l’univers de Tolkien) !

    • Faramir

      On t’en prie vas-y, si tu veux faire dans le détail et la comparaison ça ne tient qu’à toi. Même si je trouve que l’article est suffisant et très clair comme cela (aussi bien en rapport au livre qu’au film justement).

      • Cavenain

        Clair il l’est. Mais, on est face à un très bon article pour simple novice. Il ne rentre pas entièrement dans les détails. La grosse majorité des sites sur la Terre du Milieu propose aussi ce genre d’article sur les Anneaux de Pouvoirs : je m’attendais à autres choses de la part de Tolkiendrim, quelque chose de plus poussé et de plus original. Cela ne tient qu’à toi de te contenter que de cette article.

        Chacun a le droit de dire son avis sur un article ou un dossier, sinon à quoi cela sert de le publier ? Ce n’est pas pour autant que je ne respecte par leur travail …

        • Faramir

          Ce n’est pas une question de droit mais plus de remarque constructive. Ce qui m’interpelle c’est de voir à quel point les membres de ce site sont des gens modestes et très ouverts ayant une capacité à donner des informations qui peuvent s’adresser au plus grand nombre (ce qui est le but ce site n’étant pas réservé à une élite de passionnés de Tolkien) et vous autres qui voudriez plus de détails que n’en a fourni Tolkien.
          Mais dis moi une chose avant d’en savoir autant sur cet univers n’es-tu pas passé toi aussi par le stade « simple novice » ? Si tu n’as rien à apprendre de cet article et que tu le trouves insuffisant donne des éléments qui peuvent le compléter. Soit constructif plutôt que de simplement donner une critique qui n’amène rien de plus et n’encourage pas vraiment l’auteur du dossier.
          De plus je ne me suis pas contenté de cet article comme tu dis puisque j’ai justement noté une petite info supplémentaire sur les anneaux des 9.

          • Cavenain

            Un connaisseur ne recherche pas les détails dans Tolkiendrim, … Il ira sur d’autres sites plus professionnelles, moins axé actualité, news et grand public comme Tolkiendrim, comme tu l’as dit toi même.

            Ce n’est pas la complexité, ni les détails, qui manque dans cet article, c’est l’originalité de la présentation. Tu veux des critiques constructives ? Les photos du film sont de très bons ajouts, mais leurs trop grands nombres (et parfois leur non-utilités : photo de Balïn et Dwalïn, à part faire un rapport avec le film le Hobbit …)diminue la force de l’impact du texte écrit par David.

  • mickael gilaizeau

    bombur,ça ne peut pas être thrain puisque au moment de cette scène,thrain est au coté de son père thror est le nain avec l’oeil en moins vient les saluer,alors qui est ce?

    • Bombur

      C’est Thráin. Et celui aux côtés de Thrór est Thorin.

  • mickael gilaizeau

    exact,bombur,je viens de regarder à nouveau le film et effectivement,c’est bien thorin à coté de thror,en fait,je m’imaginais que richard armitage avait joué le rôle de thrain dans le prologue,puis de thorin,mais tout s’éclaircie ,merci à toi et d’ailleur,on aperçoit thrain aussi à la bataille d’azanulbizar,bien que ce ne soit pas comme dans le livre,

  • Iti

    A noter que c’est peut-être l’Anneau de feu Narya qui permet, sans que Tolkien ni Jackson ne le disent, et habillé par Tolkien d’une logique très élégante, à Gandalf de :

    * convaincre Thorin à Bree, avant les événements du hobbit
    * guérir Théoden de la maladie fomentée par Saruman et Grima.
    * insuffler du courage à Frodo dans la Moria.
    * obtenir Grispoil de Theoden encore.
    * convaincre Elrond à son conseil.
    * être accepté pour la défense de la cité par Denethor l’intendant du Gondor
    * globalement former des alliances pertinentes
    * etc…

    Cela n’engage que moi, mais je pense que Tolkien a ainsi renforcer la logique d’acceptation de Gandalf et de ses conseils partout dans les Terres du Milieu.

    Idem pour Elrond, le pouvoir de son Anneau de guérison Vilya influence certains événements de l’intrigue, tel la guérison partielle de Frodo de la Lame de Morgul, ou la préservation d’Arwen de l’exil pendant quelques temps … et probablement le tumulte de la rivière qui renverse les Nazguls, conférant à Vilya un rôle également protecteur.

    Nenya explique le pouvoir du Miroir de Galadriel, mais aussi ses visions, et une partie de sa prescience.Il est probable qu’il ait également un rôle protecteur autour de la Lorien mais cela n’est pas clairement précisé (même dans les livres)

  • Faramir

    Tout à fait, je pense que les différents anneaux ont des effets à long termes et des pouvoirs assez subtils dans ce genre.

  • Stephaystan

    Salut à tous, dans la version longue du hobbit, Gandalf parle du septième anneau des nains lors du conseil blanc, disant qu’il n’a jamais été retrouvé…. Saroumane tente alors de faire comprendre que tout ceci n’est que sottises….. Je pense que l’anneau en question est porté par Thorin et que son entêtement (et la soif d’or du à l’anneau) causera sa perte… C’est ainsi que j’imagine la chose.