One city to rule them all

Aujourd’hui nous vous présentons un article du webzine The White City Herald (Le Héraut de la Cité Blanche), publié sur le forum de jeu de rôle dont nous avons déjà parlé précédemment, Bienvenue à Minas Tirith. Cet article du mois d’octobre s’intitule « One city to rule them all » (« Une cité pour les gouverner tous ») et est signé Piotr Galeziak. Nous vous invitons à découvrir les autres articles de ce très bon webzine. Bonne lecture !

Une visite guidée d’Oxford, la cité de J.R.R. Tolkien

Oxford, petite bourgade anglaise connue pour son université et ses courses d’aviron est aussi la ville de J.R.R. Tolkien. C’est ici qu’il fit ses études dans les années 1911-1915. Il y retourna en 1925 en tant que professeur. Il  mourut à l’âge de 81 ans et fut enterré dans un cimetière pas loin de la ville auprès de sa femme, Edith Bratt, en 1973.

C’est aussi ma ville préférée, c’est pour cela que je vous invite à suivre ma balade sur les pas de Tolkien !

Oxford est surnommée « city of dreaming spires » (la cité des flèches rêveuses) pour ses nombreuses tours et son caractère ancien, propice à  l’imagination. En effet, c’est ici que Lewis Carroll écrivit Alice au Pays des Merveilles, C.S. Lewis Narnia, et J.R.R. Tolkien le Hobbit et le Seigneur des Anneaux. Le plus ancien bâtiment encore debout datant d’il y a presque mille ans, l’architecture ancienne d’Oxford en pierre beige lui donne un caractère très médiéval.

En plus, vous y trouverez de nombreuses références au domaine fantastique. Vous verrez par exemple l’école Dragon School où Christopher Tolkien, le fils de J.R.R. Tolkien, fut éduqué. Le panneau suivant orne Broad Street, une des rues principales de la ville :

tolkien_1

La première étape de ma visite est le jardin botanique d’Oxford. Ses serres accueillent un grand nombre de plantes exotiques superbes et dans certains cas carnivores, il s’agit donc d’une promenade très agréable. C’est ici que se trouve l’arbre préféré de Tolkien, le lieu de la dernière photographie connue de l’auteur :

tolkien_2tolkien_20

Sa forme étrange me fait penser à un Ent. Tolkien a surnommé cet arbre Laocoönen référence à une sculpture antique représentant un homme étranglé par des serpents de mer.

L’université d’Oxford est divisée en quarante-quatre collèges (ce que nous appelons en français des UFR), qui s’occupent du logement ainsi que de l’enseignement des étudiants et rivalisent dans une grande variété de sports. Trois collèges d’Oxford ont la chance d’avoir un lien particulier avec Tolkien. Il fit ses études au collège Exeter, fondé en 1314. Il enseigna ensuite dans les collèges Merton, réputé pour ses magnifiques jardins, et Pembroke. Afin de ne pas vous ennuyer, chers lecteurs, je me contenterai de vous présenter le collège Pembroke car c’est aussi le mien.

Fondé en 1624 sous le règne de James I, roi d’Angleterre et d’Ecosse, le blason du collège représente une rose, symbole de l’Angleterre, un chardon pour l’Ecosse, ainsi que trois lions argentés issus du blason du Earl (le comte) de Pembroke, qui donna son nom au collège.
tolkien_3
Le comité d’étudiants de Pembroke est justement en train de choisir une façon de commémorer le lien entre le collège et Tolkien. L’hommage prendra probablement la forme d’une plaque en relief représentant l’auteur et son univers, ainsi que deux arbres plantés en référence aux Arbres de Valinor. Voici une vue sur Chapel Quad, la cour principale du collège :
tolkien_4
Mon chemin ne s’arrête pas là. A présent, il est temps de faire usage de mon vieux mais fidèle destrier, afin de me diriger vers la maison de Tolkien, située au 20 Northmoor Road.
tolkien_5
Trouver cet endroit n’est pas une tâche facile, même avec un plan ! Je ne perds cependant pas espoir et m’enfonce dans le labyrinthe de ruelles loin du centre-ville. Ma patience finit par être récompensée. La porte entrouverte menant au jardin me fait penser à Cul-de-Sac. Une plaque commémore les années que Tolkien a passées ici avec sa famille.
tolkien_6
La maison n’est pas ouverte aux visiteurs, cependant je suis content d’avoir vu l’endroit où le Hobbit et le Seigneur des Anneaux furent rédigés.
tolkien_7
La prochaine étape est plus éloignée : le cimetière de Wolvercote où se trouve la tombe commue de J.R.R. Tolkien et de sa femme Edith. La route est longue et il pleut, mais les Valar veillent sur moi pendant ce pèlerinage et je retrouve mon chemin sans problème. Je finis par apercevoir avec soulagement la plaque suivante :
tolkien_8
Le cimetière est un espace vert, grand et calme, ça ne m’étonne pas que Tolkien l’ait choisi. Des panneaux indiquent le chemin vers la tombe du célèbre auteur :
tolkien_9
La voici enfin. J.R.R. Tolkien et sa femme Edith reposent en paix, leur amour dépassant les confins de la mortalité. En effet, les noms Beren et Luthien, les amants les plus célèbres du monde d’Arda, sont inscrits sur leur tombe.
tolkien_10
Je me penche dessus pour quelques instants de méditation calme, en honneur de l’homme dont la plume a tant influencé ma vie. Un moment émouvant. Plusieurs petits objets sont posés sur la tombe : des poèmes ou des notes courtes, des pièces de monnaie étrangère, un anneau pendu sur une chaîne, des remerciements gravés sur une plaquette de bois, une poupée, et autres. Je suis loin d’être le seul à avoir choisi ce lieu comme la destination d’un pèlerinage.
tolkien_11
Je finis par m’éloigner de la tombe. Les nuages se dissipent et le soleil baigne le cimetière dans sa lumière chaude. Le professeur m’observe-t-il depuis Valinor ?
tolkien_12
Après avoir visité la tombe de Tolkien, il est temps de boire un verre en son honneur. Un pub très spécial se trouve sur le trajet du retour, nommé The Eagle and Child. Oxford  possède une bonne cinquantaine de pubs, j’en ai visité plus de la moitié, mais The Eagle and Child est probablement mon préféré.
tolkien_13
En effet, c’est ici que se retrouvaient deux bons amis, J.R.R. Tolkien et C.S. Lewis l’auteur de Narnia, pour discuter et écrire ensemble avec leur communauté littéraire, les Inklings. Plusieurs photos, plaques, ainsi qu’une feuille de papier portant les signatures de J.R.R. Tolkien, son fils Christopher et C.S. Lewis décorent les murs du pub.
tolkien_14
tolkien_15
On y trouve aussi un tableau avec la conversation de Merry et Pippin au sujet des pintes. J’ai suivi l’exemple de nos amis Hobbits en m’offrant une bonne bière.
tolkien_16tolkien_17
Le pub offre une sélection de plats appétissants et mes yeux d’Elfe ont noté la présence de jeux de société sur les thèmes du Seigneur des Anneaux et de Narnia derrière le comptoir, sans doute disponibles pour les clients. J’en ai profité pour acheter une jolie carte postale représentant l’arrivée des Nains chez Bilbo.
tolkien_18
La nuit se met à tomber et il est temps d’achever cette balade. J’espère que ce petit tour guidé vous a plu. Si vous vous trouvez en Angleterre, venez faire un tour à Oxford, vous ne serez pas déçus ! Cette ville sympathique se trouve à moins de deux heures de vol de Nazgul (de bus) du centre de Londres.

Hélène

Administratrice depuis avril 2013, Hélène est aussi responsable de section au sein de l'association Tolkiendil. Conquise par l'univers de Tolkien depuis l'enfance, elle se découvre des goûts communs avec l'auteur qui font qu'elle oeuvre aujourd'hui à promouvoir ses écrits.

14 pensées sur “One city to rule them all

  • 25 octobre 2013 à 23 h 31 min
    Permalink

    Superbe article, agréable à lire. On s’y croirait !
    merci beaucoup 🙂

    Répondre
  • 28 octobre 2013 à 13 h 42 min
    Permalink

    Super article ^^ il nous balade et donne vraiment envie d’aller faire un tour à Oxford 😉

    Répondre
    • 4 novembre 2013 à 1 h 09 min
      Permalink

      Je te remercie 🙂 J’espère que tu en auras l’occasion!

      Répondre
  • 28 octobre 2013 à 19 h 21 min
    Permalink

    Merci Hélène de nous avoir restitué cet article.
    Le style ressemble à « Promenades au Pays des Hobbits », de JR Turlin. Tu crois que c’est voulu de la part de l’auteur ou bien c’est une coïncidence ?

    Cordialement

    Répondre
    • 29 octobre 2013 à 2 h 02 min
      Permalink

      Bonsoir,

      Non, je n’ai pas lu l’oeuvre de Turlin, toute ressemblance est donc accidentelle, mais curieusement Hélène m’avait fait la même réflexion 🙂

      Répondre
      • 29 octobre 2013 à 13 h 40 min
        Permalink

        Bonjour Piotr,

        Heureux accident, alors 🙂
        Si tu as l’occasion de te procurer les « Promenades », je pense que l’ouvrage devrait te plaire grandement.
        Réciproquement, je sais que JR Turlin a lu ton article et l’a apprécié 🙂

        Cordialement

        Répondre
        • 29 octobre 2013 à 17 h 33 min
          Permalink

          Je confirme, c’est un excellent ouvrage hautement instructif ! Nous allons d’ailleurs en parler très prochainement 🙂

          Je connais également JR Turlin, tu es membre de l’asso Tolkiendil Eruantalon ?

          Répondre
          • 29 octobre 2013 à 20 h 14 min
            Permalink

            Bonjour Hélène,

            non je ne suis pas membre. Juste un vagabond du web tolkienien.
            Mais je fréquente JR Turlin de manière dématérialisée (quelle drôle d’expression) depuis plus de dix ans sur différents forums dont certains (Elostirion, Numenor) ont disparu depuis longtemps.
            Nous correspondons de temps à autres et nous nous retrouvons régulièrement sur Tolkienfrance, un vieux forum tolkienien qui est un peu ma deuxième maison, depuis le temps :p

            Cordialement

          • 30 octobre 2013 à 2 h 54 min
            Permalink

            Qu’il est bon de croiser un passionné qui a connu l’âge d’or de ces forums d’une grande richesse 🙂

        • 4 novembre 2013 à 1 h 14 min
          Permalink

          Cela me flatte vraiment de savoir qu’un auteur apprécie cet article 🙂 J’ai hâte de lire l’article de Tolkiendrim sur les ‘Promenades’, et je me le procurerai peut être par la suite!

          Un membre vétéran des communautés tolkieniennes francophones, tu seras peut-être intéressé par notre forum de jeu de rôle littéraire mentionné en tête de l’article.

          Amicalement

          Répondre
  • 29 octobre 2013 à 1 h 11 min
    Permalink

    Dire que je suis passé à Oxford pendant quelques jours avec un voyage avec mon lycée et ils nous ont parlé de Tolkien une seule fois quand on a vu les colleges. Mais ils ne nous ont pas proposé d’aller voir sa tombe ou sa maison ou le pub, raaaaah que de regrets, si j’avais su qu’on pouvait y voir tous ses éléments, j’y serai aller. 🙁

    Super article, on s’y croirait !

    Répondre
    • 29 octobre 2013 à 17 h 30 min
      Permalink

      Rah les mécréants !

      C’est Piotr qu’il faut remercier 😉

      Répondre
  • 4 novembre 2013 à 0 h 54 min
    Permalink

    Merci Thomas, ça fait plaisir! J’espère que tu auras l’occasion d’y retourner un jour, il y a moyen de trouver des offres vraiment pas chères sur le transport à partir de la France 🙂 Je t’invite à découvrir notre forum de jeu de rôle littéraire dont le lien tu trouveras au dessus de l’article si cela t’intéresse.

    Répondre

Répondre à Hélène Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

css.php