Le Seigneur des Anneaux Online vu par Tolkiendrim

Le monde créé par Tolkien a eu droit à son lot d’adaptations vidéoludiques, la dernière en date étant l’Ombre du Mordor. Si ces différents jeux ont fait partie de plusieurs genres distincts, il n’y a eu néanmoins qu’un seul MMORPG : Le Seigneur des Anneaux Online, également connu sous l’appelation SdaO ou LotRO.

Le Seigneur des Anneaux Online

 Le Seigneur des Anneaux Online est un MMORPG sorti en Avril 2007, et développé par Turbine. Durant près de huit années d’existence, son contenu a été de nombreuses fois modifié et augmenté, jusqu’à ce qu’il devienne, à en croire les joueurs réguliers, une « référence » d’adaptation de la Terre du Milieu. Mais qu’en est-il réellement ?

 Un vaste jeu en monde ouvert

 

 L’une des grandes forces du jeu est sans conteste la très vaste zone qu’il couvre. Grâce à son ancienneté, le jeu bénéficie d’un important contenu. En effet, tous les six mois de nouvelles régions sont ajoutées. Vous pouvez ainsi vous balader des Montagnes Bleues à la Forêt Noire, en passant par le Forochel, le Pays de Dun, le Rohan ou la Moria. Le jeu est très contemplatif, et certains des paysages, comme la vue du Caradhras, en Eregion, sont proprement éblouissants. Se balader dans la Terre du Milieu dans ce jeu est sans doute un peu long, mais qu’est-ce que c’est beau !

 Cette diversité de régions disponibles permet d’avoir un grand choix pour la progression de vos personnages. Je vais prendre ici mon exemple : J’ai quatre personnages, dont trois haut niveaux, et je n’ai pas eu à passer deux fois dans la même région jusqu’au Rohan (niveau 71). On a donc ici un gros point positif du jeu : la rejouabilité est juste énorme ! Comptez de six mois à un an pour monter votre personnage niveau 100, selon votre rythme de jeu, et au moins deux rerolls (nouveaux personnages) si le jeu vous a plu.

Le Seigneur des Anneaux Online

Voici la carte du Nord de l’Eriador, qui constitue environ le quart des zones jouables.

 Un jeu classique et rigide

 

 Le gameplay du jeu est , quant à lui, des plus classiques, ce qui peut-être à la fois un avantage et un inconvénient : il est rigide et exigent. Il est certes agréable de monter en compétence, et de maîtriser les commandes avec précision, mais le manque de souplesse pourrait rebuter certains joueurs débutants. Chaque personnage possède, qui plus est, un nombre important de compétences qui risque d’en effrayer plus d’un.

L’un des corollaires à cette rigidité du gameplay, est l’importance donnée au jeu en équipe. Chaque classe ayant un rôle bien défini sur le champ de bataille, tous les membres d’un groupe doivent être coordonnés et travaillés ensemble, ce qui valorise réellement la coopération entre joueurs. Au final, c’est la compétence du groupe qui est privilégiée, plutôt que la réussite individuelle.

Le Seigneur des Anneaux Online

Exemple d’un raid sur lotro : complet et exigent.

En tant que MMORPG très “old school”, le farm – comprenez par là, la répétition de missions – est très important pour optimiser son équipement, une fois le niveau maximum atteint. Cette optimisation se fera via des quêtes répétables tous les jours, qui vous permettront de débloquer des équipements ou des améliorations. Vous devrez compter quelques mois pour obtenir un équipement optimal. Cette tâche très laborieuse pourra, encore une fois, freiner des joueurs avides de plaisirs immédiats.

 S’il est un point où le jeu pèche depuis quelques extensions, c’est le contenu de fin de jeu – comprenez les activités possibles, une fois le niveau maximal atteint. Les quêtes répétables viendront à bout de votre patience si c’est la seule activité que vous propose le jeu. En outre, certaines instances ne sont pas mises à niveau, et seront toujours remplies d’adversaires de niveau 50, même si tout votre groupe est niveau 100, ce qui enlève beaucoup de challenge. Vous pouvez également choisir de faire, selon vos préférences, du pvp – player versus player – dans les Landes d’Etten, ou du Rôle Play. Mais on ne peux pas nier que, une fois le niveau maximal atteint, l’intérêt pour le jeu baisse sensiblement.

Contrastant avec sa réputation de jeu “old school”, le Seigneur des Anneaux Online possède certaines mécaniques assez innovantes. L’extension des Cavaliers du Rohan (2012) a, par exemple, introduit le combat monté qui permet de contrôler un destrier au combat. Si certains joueurs n’en ont pas apprécié le gameplay, on ne peut que saluer cet effort de renouveau. Un autre exemple d’originalité, qui récolte plus d’enthousiasme dans la communauté, est l’ajout de la Sentinelle, classe basée sur les combinaisons de capacités, qui en font l’un des personnages les plus puissants, mais également l’un des plus difficiles à prendre en main.

Le Seigneur des Anneaux Online

Le combat monté, une nouveauté intéressante

 Une direction artistique aléatoire

 

 Dans un univers comme celui de la Terre du Milieu, la musique est évidement très importante. La bande son n’a, au début, pourtant rien d’exceptionnelle, elle vous accompagne simplement dans le monde imaginé par Tolkien. Ce qu’on peut lui concéder, c’est qu’à aucun moment elle n’est invasive. Néanmoins, les bruitages, en particulier les cris des personnages, sont très répétitifs. Autant vous dire que les exclamations aiguës des Hobbits au combat peuvent rapidement vous énerver. C’est avec l’extension des Cavaliers du Rohan que la musique, composée par Chance Thomas – qui a travaillé également sur la musique d’Avatar – a pris toute sa place dans le jeu. Petite ombre au tableau, le doublage français est déplaisant, répétitif, et semble avoir été fait par des acteurs très peu impliqués.

Voici le thème du Rohan, repris par la violoniste Taylor Davis.

Le principal reproche qui sera fait au jeu concerne les graphismes. Si les paysages présentés sont souvent magnifiques, le moteur du jeu montre ses faiblesses dès que l’on s’approche de trop près, comme par exemple avec les têtes des personnages, dont beaucoup dans la communauté réclament une amélioration.

 Par contre, l’un des points positifs du jeu réside dans la volonté claire des développeurs de coller au plus près à l’histoire inventée par le Professeur. Les différentes régions et ambiances associées sont très fidèles au matériau de base. Souvent, le jeu choisira de coller aux livres plutôt qu’aux films, comme lors de la bataille du Gouffre de Helm. On retrouvera également de nombreuses références à l’univers étendu de la Terre du Milieu, notamment dans les régions elfiques, comme à Fondcombe, en Lorien où en Eregion.

Le Seigneur des Anneaux Online

 Les Trolls de Bilbo, l’un des exemples de références à l’univers étendu

Mais, si les développeurs affirment actuellement vouloir respecter cet univers, il n’en a pas toujours été ainsi. De fait, l’une des races jouables est le Hobbit, ce qui implique que vous pourrez voir une Hobbite, en armure lourde, se battre au Rohan sur un poney de guerre. Dans les incohérences, on pourra noter aussi l’arrivée de Nains dans la Moria, juste après le passage de la Communauté, ou un combat en Angmar contre un Balrog.

 L’une des plus grandes communautés Role Play

 

 Si le Role Play est commun à beaucoup de MMORPG, Le Seigneur des Anneaux Online reste une référence dans le domaine, la communauté étant l’une des plus actives au monde. Rien que sur le serveur français Estel, de nombreuses sorties sont organisées : soirées à thèmes – conte, musique, théâtre, etc. On peut même assister à des mariages, dans les différents lieux emblématiques de la Terre du Milieu.

Le Seigneur des Anneaux Online

 Le festival de musique Wethertop, au sommet du Mont Venteux.

Le Seigneur des Anneaux Online est connu pour encourager le Rôle Play dans l’univers de la Terre du Milieu. Beaucoup de fonctions ont été implémentées afin de favoriser l’immersion du joueur : possibilité d’enlever l’ATH (l’interface utilisateur), ou d’afficher les dialogues sous forme de bulles au dessus des têtes de personnages, dialogues entre joueurs qui ne sont visibles qu’à une certaine distance… On peut également jouer de la musique, danser, s’asseoir, dormir, rire, etc. Beaucoup d’emotes de ce type ont été rajoutées afin de rendre les personnages plus vivants. Autre point à noter : la cosmétique. Si vous aimez habiller vos personnages, vous pourrez passer des heures à rechercher des tenues dans les différentes régions ou a fouiller dans le magasin. En effet, dans le jeu a été créé un système de tenues d’ornementations. Grâce auquel, quel que soit votre équipement, vous pouvez toujours avoir l’apparence que vous souhaitez. Certaines tenues sont tout simplement fabuleuses, et des défilés de mode sont d’ailleurs régulièrement organisés.

Le Seigneur des Anneaux Online

Voici l’interface des tenues

 Free to play ou Pay to win ?

 

 Le modèle économique du jeu est considéré comme étant un “pay to accelerate” – Comprenez par là que vous pouvez télécharger le jeu gratuitement, et que, en théorie, tout le contenu du jeu est accessible gratuitement. Ainsi, en accomplissant des prouesses (comme tuer un certain nombre d’ennemis, accomplir un certain nombre de quêtes, etc.) vous pourrez débloquer des points qui vous permettront d’acheter des régions ou des extensions, vous donnant elles-mêmes accès à de nouvelles prouesses. Mais cette méthode est très très longue et laborieuse, et peu de joueurs ont cette patience. Il devient alors nécessaire de prendre un abonnement, ou d’acheter des points avec de l’argent réel pour débloquer la totalité du contenu du jeu.

lotrostore

Le Seigneur des Anneaux Online n’est donc pas un jeu exempt de défauts, et ne s’adresse pas à tous les types de joueurs. Pour apprécier ce jeu, il faut être prêt à y investir du temps et de l’argent. Mais les adeptes de gameplay exigeants y trouveront leur compte, de même que ceux qui souhaitent se plonger durablement dans l’univers de la Terre du Milieu. Par son côté contemplatif et son contenu très dense, il comblera les amateurs de MMORPG classiques. Sa communauté très soudée vous donnera réellement l’envie de continuer à jouer, et le Role Play omniprésent ravira les amateurs de jeux de rôles sur table. Cerise sur le gâteau, son contenu se développe encore, Le Gondor est en train d’être créé, et on attend l’arrivée de Minas Tirith et d’Osgiliath. En tant que fan de Tolkien, et jouant à ce jeu depuis plus de deux ans, j’attends tout ceci avec grande impatience.

 A noter qu’ici, nous avons utilisé les noms de l’ancienne traduction, car c’est elle qui est encore utilisée dans le jeu.

Cyril

A propos de Cyril

Etudiant en informatique, ce Bordelais d'une vingtaine d'année, est rédacteur depuis septembre 2014. Ce fan de Tolkien adore par dessus tout chercher des œuvres faisant référence ou prenant inspiration dans le Légendaire du Professeur.
Bookmarquez le permalien.
  • xabou

    salut, effectivement très bon article. j’y est moi même jouer jusqu’a la sortie du Rohan depuis le début et pour tout vous dire si j’ai arreté c’est par manque temps… :( j’ai toujours la nostalgie de ce magnifique jeu, de par ses décors et toutes les créatures peuplant les nombresuses régions, le passages en Moria m’a fait crisé, mais avec le recul quel plaisir et finalement c’était là que j’ai récupéré mon meilleur stuff (équipement). donc par moment je relance le jeu histoire de garder les mise à jour euuuh, à jour…. au cas où un jour et avec du temps je puisse peut etre me replonger dedans…. (aaah les landes d’etten)

  • En tant que joueur de la première heure, et accessoirement à la tête d’un fansite qui parle quasi exclusivement du jeu. Je me doit de poster un petit commentaire.

    Ne serait ce que pour dire que je suis d’accord sur à peut près tout les points évoqués dans l’article. Le seul point de désaccord concerne le « gameplay exigeant » j’ai personnellement toujours trouvé le jeu trop facile, et ces dernières années il l’est devenu encore plus facile.

    À coté de ça, c’est je pense le jeu le plus respectueux des livres et de l’univers de Tolkien. Bien sûr il reste une adaptation du livre. Des concessions doivent être faites pour que le jeu soit fun, ça reste sa vocation première.
    Les entorses faites à l’œuvre sont compensées par le soucis du détail et les références aux livres.
    Rentrer dans l’auberge de L’oiseau et du nourrisson et y trouver un cercle de hobbit littéraire, en référence directe avec la vie de Tolkien. Vous verrez ça nul part ailleurs.

    Et si l’adaptation de la Terre du Milieu vous interesse, je passe ici un lien vers un dossier (en anglais) tres documenté et exhaustif sur le sujet:
    http://www.polygon.com/2014/9/23/6414775/lord-the-rings-tolkien-video-games

  • Pingback: Des nouvelles de LotrO |()