Tolkien entre les lignes : ses messages codés à Edith

Certains l’ignoraient peut-être bien que l’information figure dans plusieurs biographies le concernant, lors de la Grande Guerre, Tolkien communiquait via code secret avec sa femme.

Tolkien code

Comme vous le savez certainement, Tolkien a participé à la Première Guerre mondiale. Lorsqu’elle éclate, il n’est pas encore diplômé d’Oxford et envisage d’entamer une carrière académique. Il fait alors en sorte d’intégrer le corps de formation des officiers, ce qui lui permet de concilier son engagement militaire et la poursuite de ses études, qu’il achève brillamment par l’obtention d’un First à son dernier examen en 1915.

Devenu sous-lieutenant dans les fusiliers du Lancashire, Tolkien s’entraîne avec le 13e bataillon de réserve pendant onze mois. En mars 1916, alors qu’il sait que son entraînement touche à sa fin et qu’il pressent devoir rejoindre le front sous peu, il épouse Edith Brath. Deux mois plus tard, le 4 juin, il est envoyé en France. Transféré le 28 juin dans le 11ème bataillon des fusiliers du Lancashire, il participe à la très meurtrière bataille de la Somme qui débute le 1er Juillet 1916

Officier de signalisation au sein de son régiment, Tolkien a pour mission de faire la liaison entre les différentes strates du commandement dans une guerre où la communication est d’une importance capitale. Dans un tel contexte, il n’est guère étonnant que les lettres des soldats présents sur le front fassent l’objet de mesures de censure. Il est impératif qu’elles ne contiennent aucune information concernant le positionnement des troupes.

Cependant, Tolkien se languit d’Edith1. Face au vide qu’il ressent, celui-ci cherche un moyen de rendre la séparation plus supportable. Contournant la censure, il invente un code composé de points et de lignes qu’il dessine sur les bords de ses lettres et qui figurent des coordonnées. Il sait qu’Edith sera alors en mesure de suivre ses déplacements sur le front, ce qui lui permet d’adoucir la douleur de leur séparation.

*


1. Tolkien écrit à ce sujet : “se séparer de ma femme à ce moment-là […] c’était comme mourir”, GARTH J., Tolkien et la Grande Guerre : Au seuil de la Terre du Milieu, Paris, Christian Bourgois Éditeur, 2014, p. 148.

Sources :
The Vintage News
– GARTH J., Tolkien et la Grande Guerre : Au seuil de la Terre du Milieu, Paris, Christian Bourgois Editeur, 2014.
– WEAVER, E. et WEAVER Z., Tolkien’s Great War, documentaire réalisé à l’occasion de l’exposition du centenaire de la Première Guerre mondiale à la King Edward’s School de Birmingham, 2014. Visible ici

Alexandre

A propos de Alexandre

Administrateur du site depuis fin 2013, Alexandre est un passionné. C'est ce qui l'a conduit à étudier les écrits du Légendaire dans un mémoire consacré à la résurgence de la période contemporaine et à la réappropriation de motifs médiévaux dans le Seigneur des Anneaux, mais aussi à explorer Oxford sur les traces de Tolkien.
Bookmarquez le permalien.