Un biopic sur Tolkien : quel crédit accorder à la rumeur ?

Il y a peu de temps, une folle rumeur s’est répandue sur le net qui annonçait la parution prochaine au cinéma d’un film sur J.R.R. Tolkien lui-même. Avant de relayer la nouvelle, nous avons tenu à nous renseigner sur la question.

Aucune information à ce jour ne nous permet de savoir si le Tolkien Estate a été contacté dans le cadre de la mise en place de ce projet. Or, le film devant traiter d’une partie de la vie de l’auteur et de la genèse de son œuvre, il apparaît évident que l’organisation a son mot à dire sur la question. En effet, rappelons que cette entreprise protège activement les droits et l’intégrité de l’œuvre de J.R.R. Tolkien.

Scénarisé par David Gleeson, le film retracerait la jeunesse de Tolkien et ferait notamment le lien entre la Première Guerre Mondiale et son œuvre. Le projet, qui s’avère tout de même assez ambitieux si l’on en croit la rumeur, semble aussi intéressant qu’inquiétant. Bien que la Grande Guerre ait une influence, tout comme d’autres bouleversements du vingtième siècle sur les inspirations de l’auteur, il y un risque que cela glisse vers une lecture simplifiée et réductrice des ouvrages du Légendaire et ne fasse des écrits de Tolkien qu’une allégorie de la Première Guerre Mondiale, ce qu’ils ne sont pas et ce bien qu’ils se posent comme une forme de réponse inconsciente à un certain nombre des bouleversements de cette période.

Il est évident que la Grande Guerre n’est pas le seul élément qui ait eu une influence sur Tolkien et ses écrits. Ainsi le film, tel qu’il est annoncé, semble extrêmement réducteur et présente le risque de tendre vers la caricature involontaire. Il y a donc de quoi être méfiant.

On voit ici tout le risque d’un tel biopic qui pourrait à terme livrer une vision biaisée du processus d’écriture de Tolkien. Il y a donc fort à parier que le Tolkien Estate s’opposera à une telle réalisation puisqu’elle livrerait une vision erronée de ses écrits. La nouvelle est donc à prendre avec des pincettes, d’autant que le film est annoncé pour 2015, ce qui paraît bien rapide pour démêler une situation qui risque de se révéler compliquée.

jrrt

Alexandre

A propos de Alexandre

Administrateur du site depuis fin 2013, Alexandre est un passionné. C'est ce qui l'a conduit à étudier les écrits du Légendaire dans un mémoire consacré à la résurgence de la période contemporaine et à la réappropriation de motifs médiévaux dans le Seigneur des Anneaux, mais aussi à explorer Oxford sur les traces de Tolkien.
Bookmarquez le permalien.
  • Gaëtan

    Mouais. Maintenant que vous le dites, ça sent un peu mauvais, tout ça.

  • Rém

    Si un biopic doit se faire sur la vie de Tolkien autant mentionner l’intégralité de sa vie : son amour avec Edith, ses études à Oxford et sa découverte du finnois et du gallois, le TBSC club, la 1ere Guerre Mondiale, la genèse du Hobbit,sa vie de professeurs de vieil anglais, la rencontre avec C.S Lewis, la 2eme Guerre Mondiale,sa relation avec Christopher son fils cadet, les Inklings et sa bataille pour terminer le Silmarillion. Autant d’éléments qui méritent d’être intégrés dans un film et qui peut permettre au spectateur de comprendre les diverses influences de Tolkien pour créer son légendaire.

  • Max01

    Je partage vos inquiétudes quant au fait qu’il y a le risque de réduire le processus de création de Tolkien à un simple échappatoire de l’horreur des combats, ce qui en effet est faux puisque celui-ci avait déjà composé quelques poèmes et ébauches de récits avant son expérience de la 1ère guerre mondiale et qu’il a lui même démenti ensuite à plusieurs reprises avoir utilisé des allégories pour illustrer par l’imaginaire les évènements dont il a été témoin. Toutefois, grâce aux lettres et autres documents sur l’auteur, un projet qui éviterait la caricature est possible et cela permettrait de mieux faire connaître JRR Tolkien dont les oeuvres sont désormais davantage connus du grand public que l’auteur lui même. Après, il est vrai que c’est délicat et qu’un tel projet ne doit pas être fait à l’arrache…
    Sur le problème juridique qui est évoqué dans l’article avec le fait que la Tolkien Estate va surment s’opposer à un tel projet, il faut savoir que la vie d’une personnalité peut être porté à l’écran sans autorisation de la personne concernée et ses ayants droit. ( C’est le cas de nombreux biopic récents). A condition de ne pas évoquer les oeuvres dont la production n’a pas les droits. Il ne serait donc pas possible d’évoquer le Silmarillion et autres textes dont les droits sont détenus par Tolkien Estate. Sur le plan moral, il paraît évident que sans l’autorisation de la famille Tolkien, le projet perdrait en légitimité et pour citer le message du dessus sentirait un peu « mauvais »…

  • Findun

    Je pense que, étant donné le manque d’information que vous mentionné, il est encore trop tôt pour extrapoler et dire que le film serait réduit à une simple présentation de l’influence de WW1 sur l’oeuvre de Tolkien.

    Quant à débattre de l’influence réelle qu’a le contexte historique entourant un auteur sur son oeuvre, il y’en a toujours une, quoi que puisse en dire ledit auteur.

    • Je suis assez d’accord sur le fait qu’il y a une influence, c’est ce qui est écrit dans l’article d’ailleurs. Mais elle est multiple et donc l’idée de ne parler que de la Grande Guerre, telle qu’elle est mentionnée sur les sites relayant l’information, livre une vision réductrice.

  • Alouette

    Huum c’est vrai que ça ne donne pas trop confiance cette histoire :/
    Je trouve que ce serait vraiment dommage….Mais on peut peut être espérer
    le contraire ^_^

  • Pingback: Jack and Tollers : un projet viable ? |()

  • Pingback: Cette semaine en Terre du Milieu (14/04/2014 – 20/04/2014) |()

  • Pingback: Le Biopic Tokien/Lewis : bonne ou mauvaise idée ? |()