La HobbitCon vaut-elle vraiment le détour ?

Le week-end du 19 au 21 avril s’est déroulée la HobbitCon en Allemagne, convention exclusivement réservée aux fans des films du Hobbit. Mais vaut-elle vraiment le détour ?

C’est certainement la question que beaucoup d’entre vous se posent au vu de la distance à parcourir et surtout du prix à payer, mais d’abord découvrez notre article de présentation de la HobbitCon ! Ne manquez pas la vidéo en fin d’article !

Avant toute chose, il m’est nécessaire de préciser que je ne me suis rendue à cette convention que par pure curiosité. J’ai pu obtenir une accréditation presse à la dernière minute et Bonn se situe à seulement trois heures de route de chez moi, l’occasion rêvée pour m’immerger dans cette convention et partager cette expérience avec vous par la suite. Je ne suis pas très fan des films, encore moins des acteurs, passionnée avant tout par le professeur J.R.R. Tolkien lui-même. Certains d’entre vous auront donc certainement envie de m’étrangler après la lecture de cet article, mais encore une fois, cet avis est subjectif et n’engage que moi.

Cette deuxième édition de la HobbitCon est une convention « dérivée » de la RingCon, organisée par les mêmes personnes. Elle s’est déroulée au Maritim Hôtel dans la grande ville de Bonn, ancienne capitale de la RFA, ville résolument moderne avec son tram, son métro, et ses grands bâtiments qui fleurissent un peu partout.

C’est le samedi à midi, heure officielle d’ouverture que j’arrive sur place et découvre l’énorme file d’attente dans le hall d’entrée. C’est donc non sans soulagement que je me rends au bureau « presse » alors totalement vide, ce qui me permet de me retrouver au cœur de la convention en moins de deux minutes, montre en main ! Les responsables presse me remettent alors un grand sac aux couleurs de la HobbitCon, un DVD de l’édition 2013, le programme du week-end et d’autres petits goodies, geste fortement apprécié.

Une fois passé le contrôle d’entrée, je découvre un hall d’hôtel avec des stands de produits dérivés du Hobbit un peu partout, ainsi que deux grandes salles sur la gauche, elles aussi remplies de stands de marchands n’ayant pas forcément de rapports véritables avec les films. L’une des deux salles est aménagée avec des « décors » afin de permettre aux participants qui le souhaiteraient de prendre des photos en compagnie des cosplayeurs. Un fond du Mordor, une table de Hobbit bien garnie, un trône en pierre, des sièges en bois avec peaux de bêtes, etc.

La convention est assez petite au final, on ne compte que cinq ou six salles de conférences, dont une énorme. Sincèrement, il était possible d’en faire le tour en cinq minutes sans s’arrêter aux stands. Je dois l’avouer, vu le prix de l’entrée je m’attendais tout de même à un peu plus de choses, mais bon pourquoi pas…

_MG_4152

La grande salle de conférence

_MG_4157

La grande salle de conférence

_MG_4246

Cosplayeurs

IMG_3243

Costumes dans le hall

IMG_3249

Costumes dans le hall

IMG_3258

Cosplayeurs dans l’une des salles décorées pour prendre des photos

IMG_3266bis

Cosplayeurs sur le fond du Mordor

IMG_4139

Hall principal

Au final, ça consistait en quoi cette convention ?

Tout au long du week-end se sont tenues des « conférences » ainsi que des « ateliers ». En réalité, concernant les acteurs, il ne s’agissait pas vraiment de conférences mais bien plus de séances de questions/réponses. A première vue ça peut paraître sympathique, on se dit que ça donne l’opportunité aux fans de discuter avec leurs acteurs préférés en leur posant des questions. Oui mais voilà, le problème c’est que l’auditoire était majoritairement composé de « fan girls » et « fan boys » qui ne posaient pas forcément des questions très intéressantes. C’est pourquoi tous les acteurs se sont vu poser à de multiples reprises les mêmes sempiternelles questions, toutes du style « quel était votre lieu de tournage préféré ? » ou encore « quel est votre scène préférée du film ? ». Heureusement que les acteurs ont réussi à mettre l’ambiance avec leur sens de l’humour et leur bonne humeur communicative.

Malgré leur bonne volonté, j’ai parfois eu l’impression que les acteurs venaient les « mains dans les poches », à attendre qu’on leur pose des questions. Pas tous, heureusement ! John Callen, alias Oin, a amené certains accessoires de son personnage comme son sonotone et même l’une des ses prothèses de visage ! De plus, certains invités ont préparé de très bonnes conférences. Richard Taylor par exemple, véritable lumière de cette convention, était tout à fait intéressant à écouter, un grand homme vraiment admirable et inspirant. Larry D. Curtis de The One Ring, a également animé plusieurs conférences plus ou moins intéressantes, illustrées de PowerPoint et, ce que j’ai beaucoup apprécié, nous a raconté de nombreuses expériences personnelles. Ma rencontre avec le gérant du Greisinger Museum, Bernd Greisinger, a aussi été l’un des points forts de ce week-end.

_MG_3303

Conférence de Richard Taylor

_MG_3469

Conférence de Peter Hambleton, John Callen et Wiliam Kircher

_MG_3553bis

John Callen pose sa prothèse sur le visage de Stéphanie

_MG_3644

Conférence de Peter Hambleton, John Callen et Wiliam Kircher avec Mark Ferguson, maître de cérémonie

_MG_3678

Grande salle de conférence

_MG_3724bis

Conférence de Larry D. Curtis de TheOneRing.net

En revanche, je n’ai pas saisi la légitimité de certains autres invités. Royd Tolkien, arrière petit-fils de J.R.R. Tolkien, pour ne citer que lui, est de ceux-là. Il porte le même nom de famille que l’auteur, certes, il est apparu quelques secondes dans le Retour du Roi, en effet. Mais à part ça ? Quel était l’utilité et la légitimité de sa présence ? Je me le demande encore. Même le seul film qu’il a produit est souvent cité par de nombreux historiens du cinéma comme le pire film jamais réalisé. Sa conférence était – selon moi, encore une fois – assez  inutile, dans le sens où il n’a rien apporté, sachant en plus qu’il n’a vraiment rien à voir avec son arrière grand-père. Il possède cependant un énorme capital sympathie ainsi qu’un sens de l’humour assez appréciable, je ne peux pas lui retirer ça. Bon d’accord, c’est vrai que c’est toujours « fun » de voir un Tolkien en chair et en os, mais ça s’arrête là. Pour terminer là-dessus, on voyait clairement qu’il n’avait rien préparé.

Autre ressenti personnel, vu le casting présent, on a vraiment l’impression que les organisateurs n’avaient clairement pas les moyens de ramener les acteurs les plus « prestigieux » comme Richard Armitage, Ian McKellen ou Orlando Bloom, et qu’ils ont dû se contenter de ceux qui demandaient certainement moins d’argent pour venir, bien que cela ne remette absolument pas en cause leur talent et leur générosité vraiment admirable. Tout le week-end on n’a pas cessé de nous rabâcher que c’est la convention favorite des acteurs, qu’ils y venaient avec plaisir, etc. Je veux bien le croire mais visiblement les têtes d’affiche n’ont pas le même ressenti vu qu’aucune n’était présente.

Je n’ai pas assisté aux divers ateliers de Richard Taylor et d’autres artistes (ateliers payants, bien entendu), mais c’était vraisemblablement ce qu’il y avait de plus intéressant selon les échos que j’en ai eu.

Deux soirées ont eu lieu samedi et dimanche. Je n’ai assisté qu’à la première. L’ambiance était bonne bien que l’endroit était clairement trop petit, on pouvait à peine circuler sur la piste de danse pleine à craquer. Les Allemands savent s’amuser, ça c’est sûr ! Se mêler à la foule composée des divers invités était assez sympathique, il faut bien l’avouer.

_MG_3702

Richard Taylor parle « effets spéciaux » avec des fans dans le couloir

_MG_4102

La piste de danse en tout début de soirée, avant qu’il y ait du monde

_MG_4178

Conférence de Royd Tolkien et Sadwyn Brophy (fils d’Aragorn et Arwen dans le Seigneur des Anneaux)

IMG_3320bis

Richard Taylor nous présente sa « création » sur une volontaire lors de sa conférence

_MG_4273

La salle d’autographes

Les conventions ou l’art de prendre les fans pour des vaches à lait

Le sujet qui fâche maintenant : les autographes et les sessions photos. Prendre une photo avec Dean O’Gorman ou Jed Brophy, d’accord, mais pour 20 €, là non. Obtenir un autographe de l’un des acteurs, pourquoi pas, mais pour 20 € encore une fois, ça passe difficilement. Chacun fait ce qu’il veut de son argent, ce n’est pas le problème et je n’ai rien à dire la dessus, mais pour ma part je ne trouve pas cela très honnête. Lorsque l’on paye un acteur pour une signature, forcément il aura l’air intéressé par ce qu’on va lui dire ou aimer le cadeau qu’on lui donnera. Personnellement j’ai énormément de mal à trouver une personne sincère lorsqu’elle est payée pour donner un « graffiti » ou un sourire devant un flash. Certes il faut que la convention soit rentable et les acteurs ne touchent peut-être rien sur la somme à payer, mais c’est tout de même dommage et ça gâche tout le charme.

De plus, le samedi soir avait lieu la « cérémonie d’ouverture » suivie d’une « Comedy Hour » tenue par quatre des acteurs. Au début c’était drôle. Ensuite, c’est devenu lourd, très lourd. Tout le monde riait aux larmes, je suis visiblement la seule à avoir trouvé ça « too much», peut-être à cause de mon état de fatigue avancé. J’ai tout de même ri, c’était un bon moment, mais au bout de trente minutes ça devenait vraiment ridicule. Petit big up cependant pour le maître de cérémonie, Mark Ferguson (Gil Galad dans la Communauté de l’Anneau), qui est décidément très doué pour mettre l’ambiance.

Un autre aspect de l’organisation m’a terriblement déçue. Il s’agit peut-être d’une convention exclusivement consacrée aux films, cependant ces derniers et tout leur univers se base tout de même sur un livre. Dans toute la convention, je n’ai vu que cinq ou six livres de Tolkien, grand maximum. Les autres livres étaient consacrés aux films. En gros, zéro Tolkien. Même lors des conférences, peu nombreux sont ceux qui en ont parlé.

_MG_3904bis

Cérémonie d’ouverture avec tous les invités réunis sur scène

_MG_3909bis

Cérémonie d’ouverture

_MG_4046

La Comedy Hour avec Dean O’Gorman qui tente d’imiter la girafe

_MG_4295

Moi-même en pleine interview de Bernd Greisinger (interview bientôt en ligne)

Pour résumer, ça vaut le détour ?

Pour résumer mon ressenti, je dirais que j’ai tout de même passé un agréable week-end, l’ambiance était bonne, beaucoup étaient costumés, les invités étaient sympathiques et « proches » de leur public. Malgré ces points positifs, j’ai été déçue par « la machine à sous » qui apparaissait clairement sous toute cette organisation et par le manque d’intérêt de certaines conférences ainsi que le peu de choses utiles présentes. Ce n’était certainement pas le meilleur week-end de ma vie, loin de là, mais je me suis tout de même bien amusée.

Un dernier point concernant l’organisation, la communication avec la presse n’était pas des meilleures. Je ne compte pas le nombre de fois ou je suis allée demander aux membres du staff si j’avais le droit de faire ci ou ça, comment je pouvais accéder à telle ou telle chose etc. J’espère sincèrement que ces dysfonctionnements s’arrangeront pour la prochaine édition.

En bref, si vous êtes un fan absolu des films, courez-y, vous aller passer le meilleur week-end de votre vie !

Si vous êtes un fan pur et dur de Tolkien qui ne porte qu’un intérêt limité aux films, fuyez pauvre fou !

Si vous êtes un peu des deux allez-y, mais avec beaucoup de recul (et beaucoup de sous dans votre porte-monnaie).

_MG_4285

Ma carte presse !

IMG_3198

Jed Brophy nous fait un signe dès son arrivée à l’Hôtel

IMG_3696

Cosplayeurs talentueux

IMG_4134

Cosplayeurs talentueux

 Voici en prime une vidéo qui dévoile une petite partie de la convention.

Juliette

A propos de Juliette

Administratrice du site Tolkiendrim depuis 2012 et membre active de l'association Tolkiendil, Juliette se donne sans compter lorsqu'il s'agit de promouvoir l'univers de Tolkien. Cette Lilloise British dans l'âme de 28 ans est également une jeune illustratrice en devenir.
Bookmarquez le permalien.
  • Effectivement, c’est un peu nul … Question : Y a t-il des live, podcast prévue dans les prochaines semaines, car le nouveau format me plait bien, et encore une fois parmi tant d’autre super boulot !!!

    • Merci pour ton soutien, ça fait plaisir !

      Pour l’instant aucun live n’est prévu dans l’immédiat, il en va de même pour les podcasts, ce sont des formats qui demandent une masse de travail assez conséquentes, mais il y en aura tout de même d’autres, pas d’inquiétude à avoir :)

      – Alexandre –

  • Alouette

    Dommage que le travail de Tolkien ne soit pas plus présent :/ Mais l’ambiance a l’air vraiment sympa. En tout cas merci pour ce reportage découverte ! Super boulot !

  • Toltha

    Merci beaucoup, ça me conforte dans mon idée que j’ai bien fait de ne pas y mettre les pieds ^^

  • Pingback: Cette semaine en Terre du Milieu (28/04/14 – 04/05/14) |()

  • LineOfDurin

    Je me suis rendue à cette HobbitCon 2014 et c’est vrai que tout n’était pas parfait… En effet il vallait mieux avoir un porte monnaie bien rempli pour pouvoir profiter « à fond » de cette convention. A savoir 20€ la photo et 20€ la dédicace, rare été les personnes ayant pu poser avec tous les invités et avoir toutes les dédicaces, perso c’est un luxe que je n’ai pas pu m’offrir. Il fallait donc faire un choix. J’ai adoré les différents cosplays et je suis tombée sous le charme d’un Thorin absolument magnifique !! Apparement une des stars de cette HobbitCon 2014.

    Je suis d’accord avec le fait que cette convention été surtout pour les fans du film et pas forcément ceux du livre. Etant une grande fan de Tolkien depuis des années je dois avouer que pas mal de choses m’ont déçues. Déjà, dès notre arrivée, on s’est tout de suite rendu compte qu’on n’était pas forcément entourés par de « vrais » fans. Bcp de jeunes filles, trop de jeunes filles, un monde fou pour les photos et dédicaces de Dean O’Gorman et bizarrement bcp moins pour les autres invités. Je me suis même dit « Heureusement qu’Aidan Turner n’est pas là, ça aurait été encore pire » Dommage… Des stands pour craquer du fric, on s’y attendait, mais pas assez de choses sur Tolkien. Il manquait un petit quelque chose, disons que je ne me suis pas totalement sentie « en Terre du Milieu » comme je l’espérait.

    Par contre j’ai été très heureuse de voir Royd Tolkien, c’est con à dire mais ça m’a fait quelque chose de le voir :) Hé oui je ne pense pas que j’aurais de nouveau l’occasion d’échanger quelques mots avec un membre de la Tolkien Family !! ou peut être l’année prochaine, à une Hobbitcon n°3, en espérant gagner au loto d’ici là 😉