L’arbre favori de Tolkien bientôt abattu

C’est la triste nouvelle qui vient de tomber et que viennent de relayer nos amis de la Tolkien Society et de Tolkiendil : le pin noir du Jardin Botanique d’Oxford ne sera bientôt plus qu’un souvenir.

C’est dans un billet publié sur le site du Jardin Botanique que l’on apprend la nouvelle : l’arbre préféré de Tolkien va être abattu pour des raisons de sécurité. Il y a en effet une semaine, deux imposantes branches de l’arbre sont tombées. Le conseil de la ville et l’Université d’Oxford ont alors dû se résoudre à prendre la décision d’abattre l’arbre afin de prévenir tout risque potentiel aussi bien pour les visiteurs, pour les employés que pour les infrastructures avoisinantes.

Les deux branches au sol

L’arbre et ses deux branches au sol, © Botanic Garden

L’arbre en question, un pin noir (pinus nigra), était l’arbre favori de Tolkien sur Oxford. Certains considèrent même qu’il aurait inspiré le personnage de Sylvebarbe, bien que l’attachement de l’écrivain aux arbres soit bien plus ancien comme le révèlent notamment quelques-unes des nombreuses lettres de sa correspondance.

« J’aime (manifestement) beaucoup les plantes, et par-dessus tout les arbres, et il en a toujours été ainsi ; et j’ai autant de mal à supporter les mauvais traitements que leur font subir les humains que d’autres les mauvais traitements subis par les animaux.1»

« Il y avait un très grand arbre – un immense peuplier avec de vastes branches – que je pouvais voir de ma fenêtre même lorsque j’étais dans mon lit. Je l’aimais beaucoup et me souciais de lui. Il avait été sauvagement mutilé quelques années auparavant, mais de nouvelles branches avaient courageusement repoussé – sans toutefois qu’elles aient bien entendu la grâce sans défaut de son être naturel d’avant ; et voilà qu’une voisine folle s’est mise à faire campagne pour le faire abattre. Tout arbre a son ennemi, peu d’entre eux ont un défenseur.2»

Tolkien Pine

© Michael George Tolkien dans Carpenter H., J.R.R. Tolkien : une biographie, Paris, Christian Bourgois, 2002

Comme l’indique le Dr Stuart Lee de l’Université d’Oxford, Tolkien détestait la destruction abusive et injustifiée des arbres. Bien qu’il déclare qu’il s’agit là d’une triste nouvelle, il estime qu’il était inévitable d’en arriver à pareille solution. Voyez plutôt la dangerosité que représente l’arbre dans cette vidéo de la chute des branches dénichée par nos confrères de l’association Tolkiendil.

A l’heure actuelle les équipes du Jardin Botanique et les membres de la Tolkien Society réfléchissent ensemble à la meilleure façon de rendre hommage à cet arbre considéré comme l’un des points d’orgues du Jardin par beaucoup de ses visiteurs. Le Dr Alison Foster, Directrice par intérim du Jardin, déclare d’ailleurs : « Nous sommes vraiment attristés de perdre un arbre si iconique. Nous avons l’intention de faire perdurer l’image de cet arbre magnifique afin que les générations futures ne perdent pas de vue son important lien avec Tolkien. Nous envisageons d’utiliser le bois du pin noir pour un projet éducatif dans la lignée du « One Oak Tree project » (ndt : projet éducatif visant à remplacer les arbres abattus pour leur papier). Nous espérons également organiser en temps voulu une célébration pour commémorer l’arbre et tout ce qui s’y rattache. »

Certains se consoleront peut-être en apprenant que sa disparition permettra de l’étudier et d’établir son âge précis, estimé à 215 ans pour le moment. En effet comme l’explique le Dr Stephen Harris, du Département des Sciences Botaniques de l’Université d’Oxford, l’arbre aurait été planté en 1799 à partir d’une graine rapportée d’Autriche par le Professeur en Botanique John Sibthorp. Cependant Sibthorp étant décédé en 1796 on ignore s’il fut véritablement impliqué. L’étude de l’arbre devrait permettre de lever le mystère.

Et s’il ne s’agit là que d’un très faible lot de consolation et que vous avez prévu de vous rendre à Oxford pour voir ce fameux arbre, il est temps de vous hâter. Nous ignorons pour l’instant la date à laquelle l’arbre sera abattu et nous ignorons également quand aura lieu la cérémonie pour lui rendre un dernier hommage.

Tolkiens-favourite-tree-pinus-nigra

L’arbre en 2009
« Tolkien’s Favorite Tree, Oxford Botanical Garden. », by Jim Linwood, https://flic.kr/p/6aXYbK, (CC BY 2.0)

* MAJ du 03/08/2014

Des nouvelles autour du pin noir du Jardin Botanique d’Oxford. Une pétition demandant à ce que l’arbre ne soit pas abattu vient d’être lancée. Dans un premier temps le texte accompagnant la pétition met en avant différents moyens alternatifs qui permettraient d’assurer la sécurité des visiteurs tout en épargnant l’arbre. L’auteur mentionne notamment la possibilité de mettre en place un système de câbles et de sangles pour maintenir les branches, mais aussi la possibilité de rendre les abords inaccessibles aux visiteurs qui pourraient alors observer de loin.

Ce n’est qu’après que le ton du texte monte. En effet, c’est le travail des équipes du Jardin qui est ensuite pointé du doigt. Les arbres font l’objet d’une inspection tous les ans, mais l’auteur de la pétition sous-entend une possible négligence de la part du personnel.

En outre, le texte déplore que la décision se soit prise sans une concertation publique des millions de lecteurs de Tolkien dans le monde. Les modalités de décisions sont alors dépeintes comme contraires aux valeurs anglaises et à la défense de la liberté prônée dans l’œuvre de Tolkien, allant même jusqu’à parler de trahison, tout un programme… Mais l’auteur ne s’arrête pas là. La mesure préventive est notamment dépeinte comme un meurtre et la pétition encourage les acteurs du Jardin Botanique à choisir la vie plutôt que la mort pour l’arbre.

Enfin, dans le texte de présentation de la pétition, il est également possible de lire : “L’heure est venue pour tous ceux qui aiment Tolkien d’accomplir leur devoir envers lui en devenant le défenseur de son arbre favori et en se dressant contre ses ennemis. Ne servons pas involontairement les descendants de Saroumane en restant silencieux. »

On notera au passage que le texte même de la pétition est, quant à lui, bien moins virulent que le texte qui la présente.

Que l’on soit attristé par cette nouvelle est compréhensible, que l’on veuille trouver des alternatives tout autant. En revanche il nous paraît assez déplacé de la part de l’auteur de se permettre de remettre en cause le travail des professionnels qui officient au Jardin Botanique d’Oxford et de les réduire à n’être que des descendants de Saroumane. Il s’agit de botanistes, pas de créatures maléfiques détruisant toute forme de vie. Le discours engagé de l’auteur nous semble au final bien réducteur et manichéen, bien que l’intention de base puisse être perçue comme louable.

* MAJ du 07/08/2014

Dans un récent article paru sur This Is Oxfordshire (découvrez-y quelques photos) on en apprend un peu plus sur ce qu’il adviendra probablement de l’arbre. Après être revenu sur les récents événements et sur les attaques proférées à l’encontre des équipes du Jardin Botanique, l’article indique que de nombreux fans se sont manifestés dans l’idée d’obtenir un fragment de l’arbre en guise de souvenir, demande à laquelle il est bien entendu impossible d’accéder comme l’indique Le Docteur Alison Foster, Directrice par intérim du Jardin. Elle a également ajouté : « Nous pensons que le plus approprié serait d’en utiliser le bois pour fabriquer quelques bancs. Quoi que nous choisissions il faudra qu’il s’agisse d’une célébration de l’arbre. »

C’est demain, 08 août 2014, qu’est prévue l’arrivée des travailleurs qui commenceront à débiter l’arbre haut de 20 mètres : une page se tourne.

* MAJ du 13/10/2014

Quelques nouvelles autour de l’arbre désormais abattu : une vidéo hommage a été publiée sur le site Oxford Today, elle présente notamment des images et la chute des branches et une vidéo des opérations qui ont suivies. La vidéo est disponible ci-dessous.

____________________________

1. Tolkien J.R.R., Lettres, Paris, Christian Bourgois, 2005, p. 312, lettre n° 165 à la Houghton Mifflin Company. (« I am (obviously) much in love with plants and above all trees, and always have been; and I find human maltreatment of them as hard to bear as some find ill-treatment of animals. »)
2. Tolkien J.R.R., Lettres, Paris, Christian Bourgois, 2005, p. 450, lettre n° 241 du 8-9 septembre 1962 à Jane Neave. (« There was a great tree – a huge poplar with vast limbs – visible through my window even as I lay in bed. I loved it, and was anxious about it. It had been savagely mutilated some years before, but had gallantly grown new limbs – though of course not with the unblemished grace of its former natural self; and now a foolish neighbour4 was agitating to have it felled. Every tree has its enemy, few have an advocate. »)

Alexandre

A propos de Alexandre

Administrateur du site depuis fin 2013, Alexandre est un passionné. C'est ce qui l'a conduit à étudier les écrits du Légendaire dans un mémoire consacré à la résurgence de la période contemporaine et à la réappropriation de motifs médiévaux dans le Seigneur des Anneaux, mais aussi à explorer Oxford sur les traces de Tolkien.
Bookmarquez le permalien.
  • Pilusmagnus

    Il n’y a pas de mot en elfique, entique, ou langage des hommes pour qualifier cette traîtrise.

  • YRREIHT

    j’ai le cœur qui saigne comme la sève qui s’écoule d’un arbre car c’est tout un symbole qu’ils s’apprêtent à abattre et on ne peut que regretter qu’il n’y eut plus d’attention portée à son égard afin d’anticiper les affres du vieillissement de ce vénérable Ent…

  • Pingback: Brèves de la Terre du Milieu N°6 |()