Le Balrog du musée dédié à Tolkien

Nous vous présentions mardi dernier le futur musée en l’honneur de J.R.R. Tolkien et de l’ensemble de son oeuvre sur la Terre du Milieu. L’ouverture au grand public approche et les dernières finitions sont apportées aux pièces maîtresses, crées directement au coeur du musée. L’une d’elles est une sculpture du fameux Fléau de Durin, le Balrog que Gandalf affronte sur le Pont de Durin dans la Moria. 

Ivan Cavini, le directeur artistique du musée, déjà passé maître dans l’art de la création pour l’univers de la fantasy, a réalisé ce Balrog de ses propres mains. Voici quelques photos montrant sa réalisation jusqu’à son aboutissement récent au musée Greisinger. N’hésitez pas à cliquer dessus pour les admirer dans leur format original.

Balrog_Tolkien_Museum4

Le futur Balrog et son modèle réduit.

Balrog_Tolkien_Museum5

Ivan Cavini en train de fignoler le crâne du Balrog.

Balrog_Ivan_Cavini

Le Balrog et Ivan Cavini une fois les premières couches de peinture appliquées.

Balrog_Tolkien_Museum

Remarquez les détails de sa mâchoire et comme sa gorge semble réellement humide !

Balrog_Tolkien_Museum0

Ivan Cavini applique une peinture fluorescente.

Balrog_Tolkien_Museum1

Et le voici devenu encore plus terrifiant !

Balrog_hand

C’est au tour de la patte droite, détachée du reste du corps, d’être travaillée.

Balrog_hand0

La patte droite du Balrog avec une partie de son fouet en cours de colorisation.

Balrog_hand1

Les détails du fouet du Balrog, enlacé autour de sa patte.

Balrog_whip

Non il se s’agit pas des viscères d’un Nain qui passait par là mais du fameux fouet, sur lequel Ivan Cavini applique une peinture fluorescente.

Balrog_Tolkien_Museum2

L’oeuvre a pris forme…

Balrog_Tolkien_Museum3

  Et voici donc le Balrog sanguinaire que vous pourrez découvrir au musée Greisinger !

Il n’y a rien à dire, le travail accompli par Ivan Cavini est grandiose ! Mon seul regret réside dans le fait qu’il soit encastré dans le mur, et que par conséquent ses ailes ainsi que sa queue ne sont pas visibles. Mais ne soyons pas trop gourmands, sa gueule et ses cornes sont déjà superbes et ont dû nécessiter une durée de travail ahurissante !

Pour voir les autres photos du Balrog, visitez la page Facebook du musée Greisinger ou le site du musée Greisinger !

Hélène

Administratrice depuis avril 2013, Hélène est aussi responsable de section au sein de l'association Tolkiendil. Conquise par l'univers de Tolkien depuis l'enfance, elle se découvre des goûts communs avec l'auteur qui font qu'elle oeuvre aujourd'hui à promouvoir ses écrits.

5 pensées sur “Le Balrog du musée dédié à Tolkien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

css.php