La Chute d’Arthur : publication prochaine d’une oeuvre inédite

The Fall of Arthur est un long poème rédigé par J.R.R. Tolkien au cours des années 1930. Il s’agit d’un poème arthurien composé de neuf cent cinquante-quatre vers allitératifs, racontant les exploits d’Arthur face à Mordred. Ce poème qui occupa l’esprit de Tolkien pendant presque vingt ans demeura néanmoins inachevé, passant au second plan tandis que notre auteur rédigeait les oeuvres que nous connaissons bien et qui forment son legendarium propre. Ce que nous savons de ce poème, nous le devons au biographe de Tolkien, feu Humphrey Carpenter, qui publia également par la suite une sélection de lettres personnelles de Tolkien. La traduction française de ce poème, La Chute d’Arthur, sera publiée chez Christian Bourgois Editeur le 19 septembre 2013. La traduction a été confiée à Christine Laferrière. Je reviendrai sur cet ouvrage en temps voulu, pour l’heure, je vous propose ma propre traduction de l’article officiel de la maison d’édition HarperCollins pour The Fall of Arthur. L’article original est disponible à cette adresse.

fall-of-arthur

« Une œuvre auparavant inconnue de J.R.R. Tolkien sera bientôt publiée pour la toute première fois. Elle raconte l’histoire extraordinaire des derniers jours du légendaire héros d’Angleterre, le Roi Arthur.

La Chute d’Arthur, le seul ouvrage de J.R.R. Tolkien sur les légendes d’Arthur, Roi de Grande-Bretagne, peut tout à fait être considéré comme sa meilleure et plus habile réalisation quant à l’utilisation de la versification allitérative selon la tradition du vieil anglais, dans laquelle il a apporté à ses propres perceptions des vieux récits un sentiment omniprésent de la nature grave et fatidique de tout ce qui est raconté : de l’expédition d’Arthur au-delà des frontières de la Grande-Bretagne dans des terres païennes et reculées, de la fuite de Guenièvre de Camelot, de la grande bataille navale au retour d’Arthur en Grande-Bretagne, sur le portrait du traître Mordred, ainsi que sur les doutes et les tourments de Lancelot dans son château français. Malheureusement, La Chute d’Arthur fut l’un des nombreux longs poèmes narratifs que Tolkien abandonna à cette période. Ce qui nous porte à croire qu’il l’avait manifestement débuté au milieu des années trente, et qu’il était alors suffisamment avancé à ses yeux pour qu’il l’envoyât à un ami très avisé qui le lut avec beaucoup d’enthousiasme à la fin de l’année 1934. C’est alors que ce dernier le pressa instamment, « tu dois absolument achever ce poème ! ». Mais en vain, il le délaissa, à une date que nous ignorons, encore qu’il y ait quelques preuves que cela se soit passé en 1937, année de la publication du Hobbit et des prémices du Seigneur des Anneaux. Des années plus tard, dans une lettre rédigée en 1955, Tolkien avouait qu’ « il souhaitait achever un long poème sur La Chute d’Arthur », mais ce jour n’arriva jamais. Toutefois, de nombreuses pages manuscrites sont associées au corps du poème : une grande quantité d’ébauches et de tentatives versifiées grâce auxquelles la singulière évolution de la structure du poème est dévoilée, ainsi que des résumés narratifs et des notes très significatives, ou quand bien même séduisantes. Grâce à ces dernières, on peut discerner nettement les liens, bien que mystérieux, entre la conclusion arthurienne et Le Silmarillion, et la fin amère de l’histoire d’amour entre Lancelot et Guenièvre, laquelle ne fut jamais écrite. »

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce poème inachevé, je vous invite à consulter l’article de Vincent Ferré sur son site Pour Tolkien, ainsi que son Dictionnaire Tolkien aux pages 102-103, dont l’article est signé Claire Jardillier.

L’article original est disponible sur le site de HarperCollins. La traduction a été réalisée par Hélène pour Tolkiendrim.

The Fall of Arthur, composé par J.R.R. Tolkien et publié chez HarperCollins. Parution le 23 mai 2013. La traduction sera disponible chez Christian Bourgois Editeur pour l’automne 2013, nous y consacrerons un nouvel article en temps voulu.

– Dictionnaire Tolkien, sous la direction de Vincent Ferré, publié chez CNRS Editions, article « (La) Chute d’Arthur » [« The Fall of Arthur »] rédigé par Claire Jardillier, pages 102-103.

– J.R.R. Tolkien : A Biography, rédigée par Humphrey Carpenter avec l’assistance de Christopher Tolkien et publiée chez George Allen and Unwin en 1977.

– Letters of J.R.R. Tolkien, recueillies par Humphrey Carpenter avec l’assistance de Christopher Tolkien et publiées chez George Allen and Unwin en 1981. Désormais disponibles chez Pocket depuis le 7 mai, ainsi que La Légende de Sigurd et Gudrún.

Voici le second article au sujet de La Chute d’Arthur, bonne lecture !

Je remercie Vincent Ferré d’être intervenu dans les commentaires ! Pour les intéressés qui souhaitent en savoir encore davantage, voici son message :

« Bonjour, merci pour cet article et les références.

Vous pouvez lire directement l’article de Claire Jardillier (p.103 du Dictionnaire Tolkien) à cette adresse :

http://www.pourtolkien.fr/spip.php?article134

Quant aux autres références (les Lettres de Tolkien, sa biographie), elles sont disponibles en français , en grand format (chez Bourgois éditeur) comme en poche (Pocket).
Par exemple : http://www.amazon.fr/Lettres-J-R-R-Tolkien/dp/2267017881
et http://www.amazon.fr/J-R-R-Tolkien-biographie-Humphrey-Carpenter/dp/2267016419/ref=la_B004N72IUQ_1_2?ie=UTF8&qid=1368275104&sr=1-2

cordialement,
Vincent Ferré« 

Merci à Mahdi et Audrey pour leurs conseils !

Hélène

A propos de Hélène

Administratrice depuis avril 2013, Hélène est aussi responsable de section au sein de l'association Tolkiendil. Conquise par l'univers de Tolkien depuis l'enfance, elle se découvre des goûts communs avec l'auteur qui font qu'elle oeuvre aujourd'hui à promouvoir ses écrits.
Bookmarquez le permalien.
  • Julien

    ça pourrait valoir le coup d’œil étant donner la grande affection que portais Tolkien a toute les légende(rare) se rapprochant de son pays natals^^

  • Julien

    et oh faite^^ Beau boulot merci a toi^^

    • Hélène

      De rien, merci à toi !

      D’autres articles sur cet ouvrage arriveront plus tard.

  • Bonjour,
    merci pour cet article et les références.
    vous pouvez lire directement l’article de Claire Jardillier (p.103 du Dictionnaire Tolkien) à cette adresse :
    http://www.pourtolkien.fr/spip.php?article134

    quant aux autres références (les Lettres de Tolkien, sa biographie), elles sont disponibles en français , en grand format (chez Bourgois éditeur) comme en poche (Pocket).
    Par exemple : http://www.amazon.fr/Lettres-J-R-R-Tolkien/dp/2267017881
    et http://www.amazon.fr/J-R-R-Tolkien-biographie-Humphrey-Carpenter/dp/2267016419/ref=la_B004N72IUQ_1_2?ie=UTF8&qid=1368275104&sr=1-2

    cordialement,
    vincent ferré

  • il y a un truc que je comprends ps. Pour une oeuvre inédite on a la traduction francaise très tôt en revanche pour les HOMES qui doivent etre raduits depuis au moins 20 ans on a toujours rien ???

    • Cirion

      Les éditions Bourgois privilégient les traductions des nouveautés mais ne laissent pas pour autant tomber le reste. D’ailleurs dans la plupart des cas, ce ne sont pas les mêmes traducteurs : Daniel Lauzon s’occupait des HoMe pendant que Christine Laferrière traduisait le Sigurd et Delphine Martin les Enfants de Hurin, à l’époque.

  • Anne Dusausoy via Facebook

    super !!!

  • Evan Pellissier via Facebook

    A mon avis , cela sera a peu lourd a lire , un poeme bourré d’allitération , va y avoir tout un tas , de métaphore etout et tout …

  • La traduction française ne pourra pas conserver les allitérations, ou très peu, ni tous les effets de style propres à la langue anglaise. Les poèmes et les écrits versifiés mythologiques perdent de leur grandeur une fois traduits, malheureusement.

    – Hélène –

    • Cirion

      Si la traduction est du niveau de celle du Sigurd, je ne m’inquièterai pas pour les effets de style, ils seront respectés.

  • Evan Pellissier via Facebook

    Rhaa , fautj’me mette a apprendre l’anglais x)

  • La traduction est prévue pour le 19 septembre 2013 par Christine Laferrière aux éditions Christian Bourgois.

    • Hélène

      J’ai bien eu l’info sur le site de Vincent Ferré, je rentre tout juste d’Ecosse, je mets à jour l’article immédiatement !

  • Pingback: Soirée chat avec Tolkiendil pour la sortie de La Chute d’Arthur |()

  • Pingback: La Chute d’Arthur : publication d’un ouvrage inédit de J.R.R. Tolkien |()