Le Biopic Tokien/Lewis : bonne ou mauvaise idée ?

La nouvelle est tombée récemment, le studio indépendant Attractive Films a pour projet de réaliser un film sur l’amitié entre J.R.R. Tolkien et C.S. Lewis. Un biopic annoncé est toujours synonyme de débat sur la nécessité du projet, quelque soit la personne concernée. Mais qu’en est-il de cette entreprise ?

PETITE PIQÛRE DE RAPPEL

Dans l’histoire du cinéma, le biopic est apparu à sa genèse. En effet, dès les premières années du septième art, William Heise avait imposé le genre avec l’Exécution de Mary, reine des Ecossais, suivi de Georges Méliès et son Cléopâtre. Tourné comme un documentaire il finira par devenir un genre de divertissement.

Un siècle plus tard, le film biographique existe toujours et connait ses plus beaux succès comme l’excellent the Social Network qui expose la naissance de Facebook et s’intéresse à son créateur Mark Zuckerberg. Quant à notre cher Tolkien, personne ne s’est jamais risqué à raconter sa longue vie.

biopic
De Cléopatre à Zuckerberg, le biopic indémodable…
 

DE L’UTILITÉ DU PROJET

Nous sommes en 1926, J.R.R Tolkien est professeur à Oxford, rien que ça, et rencontre un dénommé C.S. Lewis, s’ensuit alors une longue amitié entre les deux hommes, mais de nombreux événements viennent la gâter. Après la longue création du Seigneur des Anneaux ou encore la conversion au christianisme de Lewis sous l’influence de Tolkien, leurs relations deviennent plus distantes et leur amitié agitée.

Tout y est, l’œuvre la plus importante de chaque auteur, le récit de leur concrétisation semée d’embûches et l’entraide des deux professeurs. Après les films de Jackson côté Tolkien et les films d’Adamson et d’Apted côté Lewis, c’est le moment parfait pour parler de cette rencontre, les univers concernés étant ancré dans la culture actuelle.

Tolkien Lewis gift of friendship
Tolkien and C.S. Lewis: the Gift of Frienship, possible source d’inspiration du projet ?

UNE PRISE DE RISQUE CONSIDÉRABLE

Ce qui fait l’immense potentiel du projet, c’est que Tolkien est une légende de l’écriture, un homme qui à lui seul a fondé une mythologie des plus complètes, il en va de même pour Lewis. Mais il est tout de même important de savoir qu’un biopic n’est pas forcément une réussite, certains réalisateurs se concentrent sur des événements inintéressants n’apportant ni distraction, ni information au public. En effet, si l’on prend pour exemple le film Hitchcock sortit en 2012, on comprend tout de suite le problème. C’est l’avènement de Psychose qui est conté, un moment important me direz-vous, mais le film se concentre sur des éléments extérieurs uniquement présents pour élargir le contenu du film, on se retrouve avec un biopic centré sur d’autres personnages nous faisant oublier Alfred Hitchcock qui est supposé être le centre de l’œuvre.

Tout réside donc dans la volonté du réalisateur. Va-t-il faire un film superficiel et réducteur destiné à générer un maximum de bénéfices en attirant avec un slogan « La vie de l’écrivain du livre des films à succès de Peter Jackson dévoilée » ou traiter les événements de la vie des auteurs avec la profondeur et le recul nécessaire ? Quand on sait que le monsieur en charge du projet n’est autre que Simon West, réalisateur des films Expendables 2 et Lara Croft : Tomb Raider, il y a de quoi avoir peur, mais cette reconversion sera peut-être la bonne, croisons les doigts. En attendant, vous pouvez toujours jeter un œil au poster promotionnel du projet !

Tolkien Lewis biopic

Et en parlant de biopic, souvenez-vous, il y a quelques temps nous vous parlions de deux autres projets qui suscitaient notre scepticisme, et bien il semblerait qu’ils soient toujours plus ou moins d’actualité. Pour en apprendre plus, n’hésitez pas à lire ou relire les articles que nous leur avions consacré ici et .

Article rédigé par Pierre, nouveau rédacteur à l’essai.

Alexandre

A propos de Alexandre

Administrateur du site depuis fin 2013, Alexandre est un passionné. C'est ce qui l'a conduit à étudier les écrits du Légendaire dans un mémoire consacré à la résurgence de la période contemporaine et à la réappropriation de motifs médiévaux dans le Seigneur des Anneaux, mais aussi à explorer Oxford sur les traces de Tolkien.
Bookmarquez le permalien.
  • Pilusmagnus

    Mais il est excellent Expendables 2 ! Bon c’est vrai que Tomb Raider l’est un peu (beaucoup) moins mais c’est pas un réal de merde non plus.

    • Glorfindel

      Je plussoie, mais ce n’est pas forcément de l’avis général !

  • Rhéodran

    Ben heu je veux pas paraître défaitiste, mais quand on vois l’affiche, on dirai pas vraiment qu’ils ne jouent pas (juste un peu) sur la renommée des films. Après Expendables 2 est bien réalisé et bien tourné, pour un film d’action, mais le registre est totalement différent… à voir, de toute façon la vie de notre cher professeur est suffisamment mouvementée comme ça (je ne connais pas celle de C.S Lewis) pour ne pas avoir à rajouter du surplus…

    • Pilusmagnus

      Des exemples de réalisateurs qui changent de registre avec grand succès, il y en a plein ! (Marc Webb pour le plus récent.)

      • Rhéodran

        Oh, je voulais pas dire que ce serait pourri hein, mais juste que il y a pas de raisons que ça ai la moindre importance. Fin, tant que Stallone joue pas le rôle principal bien sûr ^^

  • Pingback: Brèves de la Terre du Milieu N°6 |()