Tolkien dans la peau

Il y a pas mal de temps, nous vous avions proposé de partager avec les lecteurs de Tolkiendrim vos tatouages liés au Légendaire ainsi que leurs histoires.
Il est maintenant temps de les découvrir !

Vous avez été nombreux à répondre à l’appel et à nous faire parvenir des photos de vos tatouages estampillés Terre du Milieu ! Face à ces participations nous avons dû faire des choix, et malheureusement certains n’auront pas été retenus pour cet article. Dans tous les cas, nous tenions à tous vous remercier !

*

~ Julien ~

Après m’être fait tatouer les inscriptions de l’Unique en 2015, j’ai décidé de passer le cap de me faire tatouer l’avant bras complet en 2017. J’y ai donc intégré un élément que je trouve sublime : la Porte de la Moria, d’autant plus que tout ce qui s’y passe est grandiose !  Le dessin de la porte n’est pas identique en tous points à celui de Tolkien, j’ai voulu qu’il soit un peu plus personnel. Plusieurs éléments y ont été remaniés, notamment les branches des arbres.

Pour harmoniser l’ensemble, la carte de la Terre du Milieu a été ajoutée. Pratique pour aider mes proches à se repérer lorsque l’on regarde la trilogie ! Plus sérieusement, passionné de géographie, l’idée de la Carte m’est venue toute seule.

Enfin, sur le haut de l’avant bras on peut voir la silhouette de Smaug se promener au milieu de tout ça, un bon moyen de faire un clin d’œil aux deux œuvres de Tolkien et de les réunir en un seul tatouage.

*

~ Blanche ~

*

Comme beaucoup, je me suis inspirée d’un tatouage trouvé lors de recherches sur le net. Il représentait le monogramme de Tolkien entouré des inscriptions de l’Unique, il était cependant un peu trop impersonnel à mon goût. J’ai donc décidé de conserver les inscriptions elfiques et de remplacer le symbole de Tolkien par le blason des Rohirrims. Tolkien s’étant, en partie, inspiré de la Mythologie Nordique pour le Rohan et étant moi-même passionnée par cette dernière, ce choix est apparu comme une évidence.

*

~ Duam ~

Le tattoo que j’ai à l’arrière du bras représente deux mains : celle de Frodon qui rattrape celle de Sam, lorsqu’il tente de rejoindre la barque et manque de se noyer à la fin de La Communauté de l’Anneau. C’est une scène qui m’a marquée la première fois que j’ai vu le film, et même si les livres du Professeur sont aujourd’hui une part importante de mon amour pour cet univers, ce sont les films qui m’ont initiée.

J’ai décidé d’y ajouter le mythique « You shall not pass ! » de Gandalf, afin d’associer l’amitié et le lien si fort de Frodon et Sam, au fait de ne pas laisser le mal entrer dans ma vie.

*

~ Joséphine ~

*

Mon mari et moi nous sommes rencontrés il y a 14 ans sur un forum consacré au Seigneur des Anneaux. Nous avons d’ailleurs fait notre voyage de noces en Nouvelle-Zélande ! Je voulais rendre les choses encore plus fortes en me faisant tatouer différents motifs symboliques liés à cet univers : sans les livres et les films nous ne serions sans doute pas rencontrés.

Tout d’abord l’Etoile du Soir, comme une représentation de l’amour d’Arwen et Aragorn, qui fait écho à la relation que j’entretiens avec ma moitié. Je souhaitais ensuite ajouter des caractères elfiques à disposer autour du poignet, à l’image d’un bracelet. Le Namárië, poème que j’affectionne beaucoup, s’est imposé. Enfin j’ai choisi la feuille de Mallorn qui symbolise la Communauté de l’Anneau dans son ensemble, en plus de constituer une nouvelle référence aux elfes et à la nature, à laquelle je suis très attachée.

*

~ Laconis ~

Pour mes tatouages, j’ai choisi des symboles liés à la Terre du Milieu et porteurs d’espoir. A l’intérieur du bras, j’ai opté pour l’Arbre du Gondor, accompagné du pommeau de Narsil à la racine, et du texte de la lettre de Gandalf à Elrond, celle qui commence par « Tout ce qui brille n’est pas d’or, tous ceux qui errent ne sont pas perdus« .

Au niveau de mon coude on retrouve l’inscription de l’Anneau Unique. Enfin sur le dessus du bras, c’est une vision d’artiste du casque de Morgoth une fois que Beren lui ait volé un des trois Silmarils sertis dessus, on aperçoit d’ailleurs les deux Silmarils restants et l’emplacement vide du troisième. Il s’agit, là aussi, d’un message d’espoir : même face aux plus grandes menaces un simple mortel peut faire la différence. Le dessin du casque est de Mistrahl et tout le bras a été tatoué par Lilou Ink à Saintes.

*

~ Marie ~

*

L’univers de Tolkien me berce depuis ma plus tendre enfance : élevée par ma tante, c’est grâce à elle que cet univers n’a plus de secret pour moi. Chaque soir j’avais le droit à ma lecture et je m’endormais la tête remplie des histoires de la Terre du Milieu.
Nous voilà vingt ans plus tard et mon engouement n’a pas changé, bien au contraire : l’Arbre du Gondor a été un de mes premiers tatouages et bien que l’on dise que l’on risque de regretter un tatouage fait jeune, cela est tout autrement pour moi !

*

~ Gladys ~

Mon tatouage, le seul pour l’instant, est le mot « toujours » en Quenya. Situé sur l’intérieur de mon poignet gauche, il m’a permis de réunir deux fandoms que j’ai découverts avec tellement de plaisir et d’émerveillement adolescente : le Seigneur des Anneaux et Harry Potter. Ces deux univers auront toujours une place de choix dans mon cœur et dans ma vie.

Initialement, la citation devait être “Après tout ce temps ? Toujours” et faire le tour de mon poignet, comme un bracelet. J’avais contacté une tolkieniste anglo-saxonne pour avoir une traduction exacte et calligraphiée de la citation. Elle avait été géniale ! Pour ce tatouage je voulais utiliser le Sindarin mais le vocabulaire disponible ne comprenant pas le mot que je souhaitais, je me suis rabattue, sans regret, sur le Quenya.

Comme mon poignet était trop petit pour un texte si long, et comme je tenais absolument à cet emplacement, il a fallu raccourcir.

*

~ Rogerio ~ (Brésil)

*


Mon tatouage d’inspiration gondorienne est basé sur trois autres tatouages ​​trouvés sur Internet. Il représente le pommeau de Narsil et les armoiries du Gondor, agrémentées d’un effet d’aquarelle.

Il a été réalisé par mon ami Daniel Azevedo du studio Daniel Tattoo Studio.

*

*

~ Lithenna ~

*

Mon tatouage est inspiré de l’étoile à huit branches de Fëanor. Le tatoueur s’est basé à la fois sur le design de la bannière et celui de l’étoile telle qu’elle est représentée sur les portes de Durin qui gardent l’entrée de la Moria. Il a stylisé le tout à sa manière.
Avec cette pièce mon attachement aux Fëanoriens est à jamais gravé… tenn’ ambar-metta! =D

Et j’espère évidemment pouvoir en faire d’autres d’ici peu !
**

*

~ Maxime ~

*

Le premier tatouage lié à l’univers de Tolkien que je porte est simplement une représentation du texte présent sur l’Anneau Unique.

Le deuxième est le premier d’une série de portraits qui seront présents sur mon bras. Il s’agit de mon personnage préféré de la saga de Peter Jackson, le roi Théoden, que j’ai voulu représenter le regard noir, au moment où il retrouve ses moyens.

Et j’espère évidemment pouvoir en faire d’autres d’ici peu.

*

~ Nicolas ~

Pour mon premier tatouage, j’ai voulu trouver une symbolique très puissante. En 2010 j’ai perdu un être qui m’était très cher ; par conséquent, le graver sur ma peau pour toujours était pour moi inévitable et riche de sens.

Ce tatouage représente le premier tronçon de Narsil, la lame brisée d’Elendil, accompagné de l’écriture elfique sur le côté qui signifie Ada – Papa.

*

~ Cynthia ~

*

Étant donné que j’adore l’univers du Seigneur des Anneaux, j’ai toujours voulu m’en faire un tatouage.

Pour moi l’arbre représente la vie en général, mais plus que ça, l’arbre du Gondor représente surtout l’espoir.

C’est pour cela que je tenais à me le faire tatouer.
*

*

~ Devon ~

*

*
J’ai décidé de me faire tatouer Narsil pour me rappeler que même les choses brisées pouvaient avoir un grand potentiel.

*

*

*

~ Cyril ~

*

J’avais dans l’idée de me faire tatouer depuis fort longtemps, mais c’est fin 2017 que j’ai sauté le pas du premier tatouage. Fan de Tolkien depuis tout petit, il m’a semblé important de me tatouer une partie cet univers : j’ai finalement opté pour l’arbre du Gondor, très symbolique et porteur de plein de valeurs. Je l’ai positionné entre le mollet et le tibia côté extérieur de ma jambe droite. Un an et demi après, je suis toujours fier de le voir quand je regarde ma jambe. Il m’arrive même de rencontrer d’autres passionnés quand je fais du sport au parc et qu’ils remarquent le tatouage !

*

~ Benjamin ~


Qui commence à en avoir une sacré collection, voyez plutôt !

Parmi mes tatouages se trouve une phrase d’un poème chanté : « La maison est derrière, le monde est devant, nombreux sentiers ainsi je prends… » que j’ai dessinée moi-même en quenya. Ce tatouage qui a duré six heures parlera peut-être à certains lecteurs du site, je l’avais déjà partagé il y a quelques années.

On peut également trouver la carte du Beleriand, qui a pris une dizaine d’heures de travail. Malgré ça, je pourrais quand même m’y perdre, une carte dans le dos… tactiquement c’est moyen… Non loin, au dessus pour être précis, se trouve le Balrog de Morgoth, qui a nécessité une quinzaine d’heures de travail. Il va être un peu retouché en cell shading pour marquer plus nettement les contours. Le dos est donc bien rempli à ce stade…

A l’intérieur d’un de mes biceps on peut voir, une petite phrase en noir-parler bien connue de tous !

Et que serait une collection de tatouages liés à Tolkien sans un dragon ? En voilà un qui devrait parler à nombre d’entre-vous : le dragon torsadé aux deux fleurs, repris notamment sur la pochette du livre « Beowulf, les monstres et les critiques« .
S’ajoute à tous l’énigme en lettres lunaires de la carte de Thror, pour laquelle je compte ajouter un fond, un jour, et enfin le Roi Sorcier d’Angmar agrémenté de noir parler.

*

~ Camille ~


Amoureux de Tolkien depuis longtemps, je voulais rendre hommage à son œuvre : c’est comme une seconde religion pour moi. Je rêvais d’avoir Tolkien dans la peau, depuis que j’ai commencé, je les enchaîne à vitesse grand V.

Plus attiré par le côté forces du mal et lassé des elfes, nains et humains, j’arbore plusieurs tatouages sur ce thème, tous en noir et blanc. En plus de Lurtz, accompagné de la date de décès de Tolkien, de l’Oeil de Sauron sur la nuque, du Roi Sorcier d’Angmar et du Balrog inspiré d’un dessin mis en ligne par le MMP LotrO, on peut voir sur mes avant-bras le monogramme de Tolkien.
En dehors des tatouages je ne compte plus les bijoux de Tolkien et autres objets collector dont j’ai fait l’acquisition (l’une des 500 statues de nazgul conçue par Weta et une épée Uruk Haï par exemple), sans oublier les dédicaces des dessinateurs. Je me suis même déplacé à Strasbourg pour l’expo sur la Terre du Milieu en Août 2017.

*

~ Alexandre ~

*

Allez hop, petit bonus !

Quelques années après ma participation au premier article , qui m’a valu d’intégrer l’équipe du site, ma petite collection s’est enrichie d’une grosse pièce : une armure.

Conçue dans un premier temps comme ne devant couvrir qu’une partie de mon épaule et de mon bras, elle se voit sous un effet de peau déchirée et est ornée de la rune de Gandalf ainsi que de multiples feuilles d’acanthe.

Après un an ou deux, j’ai eu envie de l’étendre au bras complet. Mon tatoueur a donc conçu de nouvelles pièces dont un canon d’avant-bras sur lequel figure mon propre monogramme, inspiré bien sûr de celui de Tolkien.

Avec les effets de déchirures, il n’a pas été évident de lier ces pièces aux précédentes. Aussi, après les avoir appliquées via transfert, mon tatoueur a travaillé leur jonction directement au crayon sur ma peau. Il a ainsi réussi à donner l’effet d’une armure semi-organique se fondant par endroits avec la peau déchirée.

Après pas mal de séances, mon armure tolkienienne est terminée !

Alexandre

Administrateur du site depuis fin 2013, Alexandre est un passionné. C'est ce qui l'a conduit à étudier les écrits du Légendaire dans un mémoire consacré à la résurgence de la période contemporaine et à la réappropriation de motifs médiévaux dans le Seigneur des Anneaux, mais aussi à explorer Oxford sur les traces de Tolkien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

css.php